La fusée Vega de retour avec un lancement partagé - MàJ 2

Le par  |  2 commentaire(s)
vega-vv16-ssms

Le lanceur européen Vega reprend les vols cette semaine avec un lancement partagé pour une cinquantaine de petits satellites.

MàJ 2 : Les vents en haute altitude demeurent défavorables. Nouveau report pour le lancement.

MàJ : En raison des conditions météo et de vent en altitude au-dessus du Centre Spatial Guyanais, le lancement est reporté. La nouvelle fenêtre de tir la plus proche est le 20 juin à 22h51 à Kourou (le 21 juin à 03h51 heure de Paris).

-----

Pour le lanceur léger européen Vega, cette semaine est synonyme de reprise. Une première mission pour cette année 2020 et après l'échec connu l'été dernier pour la mise en orbite du satellite FalconEye1 d'observation de la Terre des Émirats arabes unis.

Près de deux minutes après le décollage, la mission avait échoué en raison d'une " défaillance thermo-structurale " dans le dôme avant du moteur Zefiro 23 utilisé comme deuxième étage. Un premier incident en quinze vols.

Le seizième vol de Vega a été retardé par la crise sanitaire du coronavirus et la reprise progressive d'activité depuis le 11 mai au Centre Spatial Guyanais à Kourou. C'est ainsi le 18 juin qu'il aura lieu (le 19 juin heure de Paris).

La mission VV16 inaugure un nouveau service de lancement avec Vega pour permettre de lancer en même temps plusieurs petits satellites d'une masse comprise entre 1 kg et 500 kg. Avec évidemment la répartition entre les clients des coûts du lancement.

Pour la fin de semaine, Arianespace parle d'un vol de validation (Proof of Concept flight) du service SSMS de lancement partagé de petits satellites (Small Spacecraft Mission Service). Ce sont 53 satellites qui doivent être mis en orbite pour le compte de 21 clients avec des applications dans " l'observation de la Terre, les télécommunications, la recherche scientifique, le développement technologique ou l'éducation. "

En l'occurrence, il s'agit de sept microsatellites de 15 kg à 150 kg dans la partie supérieure de Vega et 46 CubeSats dans l'Hexamodule de sa partie inférieure. SSMS est compatible avec le futur lanceur Vega C.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2101787
"petits satellites d'une masse comprise entre 1 kg et 500 kg."

Petit satellite 500 Kg ?
Bon il y a déjà eu des satellites d'une dizaine de tonnes mais 500 Kg, c'est déjà un beau bébé et je ne sais pas si on peut cataloguer cela de "petit"
Le #2101798
Ulysse2K a écrit :

"petits satellites d'une masse comprise entre 1 kg et 500 kg."

Petit satellite 500 Kg ?
Bon il y a déjà eu des satellites d'une dizaine de tonnes mais 500 Kg, c'est déjà un beau bébé et je ne sais pas si on peut cataloguer cela de "petit"


https://www.google.com/search?q=poids+moyen+satellite&rlz=1C1CHBF_frFR802FR802&oq=poids+moyen+satellite&aqs=chrome..69i57j0.8603j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme