Vega : c'est la guigne... le lancement très attendu est encore reporté pour cause de typhon

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
vega-vv16-ssms

Après le coronavirus et des conditions météorologiques défavorables à Kourou, c'est maintenant un typhon au-dessus de la Corée du Sud qui est à l'origine d'un nouveau report pour le premier lancement partagé de la fusée Vega.

Pour la énième fois, le vol Vega n° 16 (VV16) est reporté. Depuis le Centre spatial guyanais à Kourou, le lanceur léger européen aurait dû décoller mardi 1er septembre (mercredi à 3h51 heure de Paris), mais le passage du typhon baptisé Maysak au-dessus de la Corée du Sud a contrarié la fenêtre de tir.

Il s'avère qu'en Corée du Sud se situe le Centre spatial de Naro. Il comprend la station de télémesure de Jeju qui fait partie d'un réseau de stations pour suivre des lanceurs européens au cours de leurs missions.

" Le passage du typhon Maysak au-dessus de la Corée du Sud, qui nécessite la mise en sécurité des équipements de la station de télémesure de Jeju, conduit à reporter la phase finale des opérations de préparation du lancement VV16 ", a déclaré Arianespace.

Pour déterminer une nouvelle date de lancement de la mission VV16, Arianespace précise qu'il faudra attendre de connaître l'évolution de la situation cyclonique au-dessus de la station de Jeju et ses conséquences.

La 16e mission de Vega est d'importance. Elle inaugure un service de lancement SSMS (Small Spacecraft Mission Service) pour lancer en même temps plusieurs satellites d'une masse comprise entre 1 kg et 500 kg.

Dans le cadre de ce vol de validation, ce sont 53 satellites pour le compte de 21 clients qui doivent être mis sur orbite. Il s'agit de 7 microsatellites de 15 kg à 150 kg dans la partie supérieure de Vega et 46 CubeSats dans l'Hexamodule de sa partie inférieure. Les applications concernent l'observation de la Terre, les télécommunications, la recherche scientifique, le développement technologique, l'éducation.

Le lancement était initialement prévu en mars dernier. Avec la pandémie de Covid-19, il avait été reporté en juin, puis des conditions météorologiques défavorables ont conduit à une série de reports.

La mission VV16 doit en outre être synonyme de retour pour Vega après l'échec de juillet 2019. Ce premier échec pour Vega était dû à une défaillance thermo-structurale dans le dôme avant du moteur Zefiro 23 utilisé comme deuxième étage.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire