Vero : le réseau social qui s'offre le Buzz

Le par  |  8 commentaire(s)
Vero

Cela fait quelques semaines qu'un "nouveau" réseau social s'offre le buzz avec comme mot d'ordre de quitter Facebook et Twitter pour se rendre sur "Vero".

Le réseau social Vero profite actuellement d'un gros coup de buzz, porté par certains influenceurs sur Internet. Il faut dire que le réseau a une communication habile : le site met en avant le respect des données personnelles, une dimension plus humaine et l'absence de publicité...

Vero

Sauf qu'à y regarder de plus près, Vero n'est pas franchement un nouvel acteur sur le marché... Le réseau social a été créé en 2015 et il était resté confidentiel jusqu'à peu. Sous l'impulsion de quelques utilisateurs d'instagram influants, Vero se retrouve propulsé sous les feux des projecteurs et bénéficie actuellement d'un pic de croissance important...

Mais comment un réseau social autant noyé sous les éloges peut-il être passé sous les radars pendant 3 ans ? La question est plutôt à prendre à l'envers, et beaucoup se demandent finalement si toute cette communication n'a pas été orchestrée.

Vero 1

Ainsi, on sait que Vero a passé des partenariats rémunérés avec des célébrités pour sa communication... On imagine également que quelques faux avis et publications rémunérées ont permis d'enclencher la machine, et l'effet Buzz a fait le reste...

Vero 2

Dans la pratique, Vero tient toutefois ses promesses pour l'instant : pas de publicité, pas de ciblage des utilisateurs via leurs données personnelles. Les fonctionnalités restent basiques, mais c'est sans doute le prix à payer pour un réseau qui n'exploite pas ses utilisateurs. En clair, Vero pourrait séduire les amateurs d'Instagram de la première heure, quand le réseau rassemblait avant tout des passionnés de photo. Pas certain toutefois que Vero ne tienne la distance tant le public est volatile et la concurrence rude.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2002810
Oui c'est toujours comme ca au début mais après vient la possibilité de faire beaucoup d'argent. Ensuite les convictions s'effacent et les principes divergent quand l'équipe en charge devient plus conséquente. Ensuite il y a le temps ou les investisseurs prennent le contrôle en pressant les couilles des dirigeants pour faire plus d'argent sans concessions et voilà en deux temps trois mouvements, sans vous en rendre compte, vous êtes devenu un instagram bis qui a perdu toutes ses valeurs prêt à être racheté par Facebook.
Le #2002812
Pas de ciblage utilisateurs ? Mais bien sûr..

Pas de pub ok mais pas de tracking là.... Haha.
Le #2002813
FFFeu a écrit :

Oui c'est toujours comme ca au début mais après vient la possibilité de faire beaucoup d'argent. Ensuite les convictions s'effacent et les principes divergent quand l'équipe en charge devient plus conséquente. Ensuite il y a le temps ou les investisseurs prennent le contrôle en pressant les couilles des dirigeants pour faire plus d'argent sans concessions et voilà en deux temps trois mouvements, sans vous en rendre compte, vous êtes devenu un instagram bis qui a perdu toutes ses valeurs prêt à être racheté par Facebook.


Bien sûr. Il faut la payer l'infrastructure ...
Ils nous prennent pour des jambons
Le #2002814
Bah ça peut venir d'un philanthrope richissime ... ???

Le #2002815
FFFeu a écrit :

Oui c'est toujours comme ca au début mais après vient la possibilité de faire beaucoup d'argent. Ensuite les convictions s'effacent et les principes divergent quand l'équipe en charge devient plus conséquente. Ensuite il y a le temps ou les investisseurs prennent le contrôle en pressant les couilles des dirigeants pour faire plus d'argent sans concessions et voilà en deux temps trois mouvements, sans vous en rendre compte, vous êtes devenu un instagram bis qui a perdu toutes ses valeurs prêt à être racheté par Facebook.


Et les investisseurs, ce sont d'ailleurs les fondateurs de Vero, Scott Birnbaum, Motaz Nabulsi et Ayman Hariri (oui, oui, le fils cadet de Rafiq, le même qui doit 15 m€ de salaires à 240 employés français via son groupe d'Arabie Saoudite). La démarche est loin d'être altruiste.
Donc non merci, je préfère laisser mes données perso en Russie.
Le #2002827
On va laisser ces liens ici:

En anglais, mais qui source plusieurs liens tendant à montrer que la défense du patron de Vero est bidonnée (il n'aurait pas payé ~30.000 salariés en Arabie Saoudite en 2013):

https://gizmodo.com/we-regret-to-inform-you-that-vero-is-bad-1823389901

"Respect de la vie privée", bin voyons:

https://reports.exodus-privacy.eu.org/reports/2301/

"Facebook Analytics"… mmmh mmhm
Le #2002855
Réseau social = Réseau à problèmes !

Que voulez-vous, certains trouvent qu'ils n'ont pas assez de soucis au quotidien.
Le #2002891
Ca a l'air bien !!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme