Virgin Galactic rate son troisième vol d'essai suborbital

Le par Jérôme G.  |  1 commentaire(s)
virgin-galactic-vss-unity

Le premier vol suborbital de Virgin Galactic depuis le Spaceport America tourne court. L'allumage du moteur-fusée du VSS Unity a rapidement été interrompu. Un vol d'essai qui se termine sans encombre.

Samedi, Virgin Galactic a tenté un troisième vol d'essai suborbital avec le VSS Unity (un modèle de SpaceShipTwo ; Vaisseau spatial 2), et le premier depuis le Spaceport America au Nouveau-Mexique aux États-Unis. Un port spatial qui a été développé pour le tourisme spatial.

Ce vol avec deux pilotes à bord (pas de passagers) avait notamment pour objectif de tester des éléments de la cabine pour les futurs touristes spatiaux, d'évaluer des stabilisateurs horizontaux et commandes de vol améliorés pendant la phase de propulsion.

Le vol suborbital (Virgin Galactic parle plutôt de vol spatial) transportait en outre des charges utiles en microgravité dans le cadre du programme Flight Opportunities de la Nasa. Toutefois, il a tourné court.

virgin-galactic-vss-unityVSS Unity et moteur-fusée lors d'un précédent vol d'essai

La séquence d'allumage du moteur-fusée interrompue

Après avoir été largué par l'avion porteur VSS Eve à une altitude de 15 km, le VSS Unity n'a que brièvement allumé son moteur-fusée. Théoriquement, il doit resté allumé pendant une minute ou plus pour propulser l'engin suborbital à la frontière de l'espace.

Selon Virgin Galactic, une fois largué par son vaisseau-mère, l'ordinateur de bord du SpaceShipTwo pour surveiller le moteur-fusée a perdu la connexion. " Tel que conçu, cela a déclenché un scénario de sécurité qui a intentionnellement arrêté l'allumage du moteur-fusée. "

C'est après un vol plané que le VSS Unity a rejoint sans encombre la zone d'atterrissage au Spaceport America. " Le vol s'est posé en beauté ", a déclaré Virgin Galactic, en assurant que les pilotes et le SpaceShipTwo sont en grande forme. " Notre vol n'a pas atteint l'espace comme nous l'avions prévu. "

Les données du vol d'essai vont être analysées afin de déterminer la cause précise de la perte de communication informatique. Virgin Galactic a par ailleurs souligné que plusieurs moteurs étaient prêts au Spaceport America.

C'est l'année prochaine que SpaceShipTwo devrait accueillir ses premiers passagers pour leur faire vivre des minutes en microgravité. Quelque 600 personnes auraient déjà acheté un billet à 250 000 dollars. Un prix qui sera plus élevé ultérieurement.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Aerthas offline Hors ligne Vétéran icone 1338 points
Le #2115637
Quand Virgin deviendra MILF, il sera devenu bon d'y monter !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire