Les ventes de voitures électriques ont doublé en Europe en 2020

Le par Christian D.  |  4 commentaire(s) | Source : La Tribune
Nouvelle Renault Zoe 05

De marché marginal, le segment des véhicules électriques est en train de prendre de l'ampleur en Europe.

Entre un intérêt grandissant pour ce type de motorisation sans émission de gaz polluants à l'usage et l'arrivée des premières gammes dédiées chez les constructeurs, le marché de la voiture électrique a fortement progressé en Europe en 2020.

Les ventes ont tout simplement doublé l'an dernier pour atteindre près de 540 000 véhicules livrés, tandis que celles des véhicules hybrides ont triplé, les deux segments conjugés parvenant même à surpasser pour la première fois les ventes de véhicules diesel sur le dernier trimestre.

Renault ZOE

Ce bond du marché de l'électrique (au sens large), en pleine crise sanitaire marquée par une chute globale des ventes de voitures, est observé aussi sur d'autres marchés européens et s'inscrit comme une tendance de fond.

Sur le dernier trimestre 2020, les ventes de véhicules essence affichent en effet un recul d'un tiers et celles fonctionnant au diesel d'environ un quart, tandis que celles des véhicules électriques, hybrides rechargeables et hybrides non rechargables ont toutes connu des hausses allant du double au quadruple, et désormais dans des volumes se comptant en plusieurs centaines de milliers d'exemplaires.

Le marché de l'électrique se structure

Les incitations financières restent fortes pour alimenter le segment mais d'autres éléments entrent en ligne de compte comme l'interdiction des véhicules polluants dans les grandes villes, avec des critères qui se durcissent de mois en mois, ou l'essor des gammes chez les constructeurs sommés par l'Europe de réduire les émissions de leurs véhicules.

Si le prix reste toujours un frein, un point d'équilibre devrait être atteint vers 2023, les tarifs de l'électrique devenant similaires à ceux d'un véhicule thermique. Le véhicule hybride devrait toutefois rester majoritaire sur la décennie, au moins tant que les autonomies de l'électrique n'auront pas franchement été améliorées.

Il restera le problème de la charge de cette masse croissante de véhicules, entre disponibilité des bornes de charge et pression sur le réseau électrique, notamment dans les périodes critiques (vagues de froid, canicules...)


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
olivier42 Hors ligne Vénéré icone 2983 points
Le #2120460
et oui c'est soit disant rentable mais qu'en sera t'il dans dix ans de rouler a l’électrique ?
taxe de l'état sur l' électricité pour remplacer les taxes sur l'essence et gasoil ?
augmentation des taxes de l'état et du prix de l'électricité deux fois para ans ?
et peut être a pour parler : taxe a l'année sur les kilomètres effectué.
et peut être au poids aussi comme pour les thermiques car plus c'est lourd plus tu consomme de l’électricité et la ce sera plus écolo vu que les voitures sont de plus en plus grosse (SUV) et donc plus lourde ?
jacob13 Absent VIP icone 5543 points
Le #2120486
A part une surprise énorme les voitures électrique ne peuvent remplacer les thermiques ou alors il faut renoncer aux parcours aller retour de plus de 200km(400 a/r) sans risquer la panne !
Donc la balade du dimanche un peu loin dans la nature faut oublier ,ou alors trouver une borne de recharge ,ce qui limite les possibilités de balades.
Et puis même si l'on découvre aujourd'hui une nouvelle batterie qui se charge en 10mn ,le temps de fabriquer les usines ,les bornes compatibles,etc... compter 5 ans mini avec le risque qu'une nouvelle techno apparaisse l'année suivante qui rebatte les cartes.
Quand l'autonomie réelle sera de 1000km hiver/été ça deviendra réellement intéressant.
Aujourd'hui c'est pour ceux qui peuvent se payer 2 voitures une pour les petits trajets l'autre pour le reste.
Okutsuko Absent Vétéran icone 1152 points
Le #2120512
On aura un regard amusé sur la période actuelle dans une dizaine d'année quand on aura nos voitures électrique à plus de 1000km d'autonomie à prix correcte.

Sans investissement, une technologie n'est rien. Sans fond, pas d'évolution, pas de révolution, pas de percée majeure.

On est peut-être à l'aube de la découverte d'une batterie propre et durable qui va changer l'automobile. Je continue d'y croire.


velocipede Hors ligne Héroïque avatar 531 points
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar