Vol de 50 To de données sensibles : il écope de 9 ans de prison

Le par  |  4 commentaire(s)
NSA

L'ancien sous-traitant de la NSA a été condamné à une peine de neuf ans de prison pour le vol d'une énorme quantité de documents classifiés pendant plus de deux décennies.

Âgé de 54 ans, un ancien sous-traitant de la NSA a été condamné à 9 ans de prison aux États-Unis. Entre décembre 1993 et août 2016, Harold Thomas Martin III a travaillé pour diverses entreprises et comme sous-traitant pour des agences gouvernementales.

Il avait été arrêté en août 2016, alors qu'il travaillait chez Booz Allen Hamilton qui doit sa notoriété publique pour avoir employé le lanceur d'alerte Edward Snowden ayant révélé les détails de programmes de surveillance de masse américains.

Harold T. Martin a été accusé du vol de plus de 50 To de données sensibles et documents classifiés à l'agence américaine de renseignement, l'US Cyber Command, la CIA et le National Reconnaissance Office. Un " butin " qu'il ramenait à son domicile.

À l'époque, l'affaire avait été très embarrassante pour la NSA. L'homme aurait notamment dérobé une grande quantité d'outils de hacking de l'unité TAO (Tailored Access Operations) de la NSA. Toutefois, il n'a pas été trouvé de lien direct avec le groupe les Shadow Brokers qui avait commencé à fuiter en ligne de tels outils peu de temps avant son arrestation.

justice

" Pendant près de 20 ans, Harold Martin a trahi la confiance placée en lui en volant et en conservant une grande quantité d'information hautement confidentielle sur la défense nationale qui lui avait été confiée ", a déclaré le procureur américain Robert K. Hur.

Il a ajouté : " Cette sentence, qui est l'une des plus longues jamais prononcées dans ce type d'affaire, devrait servir d'avertissement que nous trouverons et poursuivrons les employés et sous-traitants du gouvernement qui violent de manière flagrante leur devoir de protéger l'information classée secrète. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2073759
Le #2073787
yusdaforce a écrit :

Et quand Facebook fait pire, on envoi qui en taule ?

https://www.lebigdata.fr/facebook-vente-donnees-preuves

https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/facebook-polemique-autour-de-l-utilisation-de-donnees-personnelles-19-03-2018-2203884_47.php

Vivement qu'on leur pique du pognon à ces escrocs !!



Pire ?
Facebook a compromis la sécurité nationale ?
Mis en danger la vie de milliers de militaires ?
Le #2073793
saepho a écrit :

yusdaforce a écrit :

Et quand Facebook fait pire, on envoi qui en taule ?

https://www.lebigdata.fr/facebook-vente-donnees-preuves

https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/facebook-polemique-autour-de-l-utilisation-de-donnees-personnelles-19-03-2018-2203884_47.php

Vivement qu'on leur pique du pognon à ces escrocs !!



Pire ?
Facebook a compromis la sécurité nationale ?
Mis en danger la vie de milliers de militaires ?


Ah, ce sont les données fuitées qui mettent en danger les militaires, et pas du tout le fait qu'ils soient envoyés agresser/occuper des pays étrangers (c'est ce qu'on appelle la "défense" et la "sécurité nationale" ?). Et la mise en danger des autochtones par les armes de ces militaires, pas grave ça. Pourquoi tous les moyens ne seraient-ils pas bons pour leur libération, comme on disait autrefois ? (question ouverte, moralement je peine à répondre).

Donc cette peine est révoltante dans la mesure où ceux qui poussent à la guerre (CFR, ...) ne la subissent pas, alors qu'ils sont à l'origine, eux, des crimes.
Le #2073797
TroudhuK a écrit :

saepho a écrit :

yusdaforce a écrit :

Et quand Facebook fait pire, on envoi qui en taule ?

https://www.lebigdata.fr/facebook-vente-donnees-preuves

https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/facebook-polemique-autour-de-l-utilisation-de-donnees-personnelles-19-03-2018-2203884_47.php

Vivement qu'on leur pique du pognon à ces escrocs !!



Pire ?
Facebook a compromis la sécurité nationale ?
Mis en danger la vie de milliers de militaires ?


Ah, ce sont les données fuitées qui mettent en danger les militaires, et pas du tout le fait qu'ils soient envoyés agresser/occuper des pays étrangers (c'est ce qu'on appelle la "défense" et la "sécurité nationale" ?). Et la mise en danger des autochtones par les armes de ces militaires, pas grave ça. Pourquoi tous les moyens ne seraient-ils pas bons pour leur libération, comme on disait autrefois ? (question ouverte, moralement je peine à répondre).

Donc cette peine est révoltante dans la mesure où ceux qui poussent à la guerre (CFR, ...) ne la subissent pas, alors qu'ils sont à l'origine, eux, des crimes.


Tout à fait !
Je suis tout à fait d'accord avec toi, mais ma phrase est totalement compatible avec la tienne
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme