WFIRST : la NASA s'inquiète déjà de son téléscope spatial de prochaine génération

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Ars Technica
WFIRST NASA

Après Hubble et alors que son successeur James Webb passe les tests de qualification avant son lancement, la NASA réfléchit déjà à la suite avec le WFIRST...dont le projet s'annonce déjà plus coûteux que les premières projections.

Le téléscope Hubble sera bientôt remplacé par le James Webb Telescope qui parmi son positionnement au point de Lagrange, ses nouveaux instrument et son miroir recomposé, permettra des observations encore plus poussées.

Le JWST (James Webb SurveyTelescope) passe les tests de qualification avant son lancement en 2019 et fera la joie des astronomes et astrophysiciens ces prochaines années mais son successeur est déjà  en train d'être mûri.

WFIRST NASA

Les grandes lignes du WFIRST (Wide Field Infrared Survey Telescope) sont déjà tracées avec un focus sur la collecte d'informations concernant la mystérieuse énergie noire (ou sombre) de l'Univers, plus richement présente (en densité d'énergie) que la matière ordinaire et la matière noire réunies et dotée d'une déconcertante force gravitationnelle répulsive, hypothétique mais nécessaire pour expliquer l'accélération de l'expansion de l'Univers confirmée par les observations à la fin des années 1990.

Le WFIRST devrait disposer d'un miroir primaire de 2,4 mètres, comme Hubble mais avec un champ de vision 100 fois supérieur grâce à ses instruments infrarouge, et sera aussi utile pour la chasse aux exoplanètes. Le projet initial a été évalué à 3,6 milliards de dollars mais un rapport sur sa faisabilité s'alarme déjà d'un premier dépassement des coûts qui ferait glisser le montant vers une fourchette entre 3,9 et 4,2 milliards de dollars.

De fait, la conception du WFIRST ne sera pas possible sans financement supplémentaire, à moins d'en revoir les missions pour réduire les coûts. La présence d'un coronographe, faisant disparaître la lumière centrale d'une étoile pour ne laisser que la couronne et permettre de chercher des exoplanètes à proximité, et certains choix de conception s'avèrent plus complexes que prévu, prévient déjà le rapport.

Même si le WFIRST ne doit pas être lancé avant la seconde moitié de la prochaine décennie, l'explosion des coûts du téléscope James Webb doit sans doute faire réfléchir, malgré les fortes attentes suscitées par les possibilités de son successeur...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme