WhatsApp, Instagram et Messenger : vers une infrastructure fusionnée

Le par  |  6 commentaire(s)
Facebook

Une compatibilité entre WhatsApp, Instagram et Facebook Messenger via une infrastructure unifiée. Une généralisation du chiffrement de bout en bout, mais aussi quelques interrogations.

Selon une information d'abord évoquée par le New York Times, Facebook - sous l'impulsion de Mark Zuckerberg - a initié un projet d'intégration de ses services de messagerie sur WhatsApp, Instagram et Messenger afin de rendre ces applications compatibles entre elles.

Ce projet pour aboutir à l'unification de l'infrastructure technique appuyant ces trois produits, tout en conservant trois applications autonomes, pourrait être bouclé d'ici la fin de cette année ou début 2020. Dès lors, un utilisateur de Facebook pourrait par exemple entrer directement en communication avec le détenteur d'un compte WhatsApp.

Le défi technique n'est pas mince dans la mesure où WhatsApp utilise par défaut du chiffrement de bout en bout. Facebook confirme justement un travail pour que " davantage de nos produits de messagerie soient chiffrés de bout en bout " et envisager " des moyens de faciliter la communication avec les amis et la famille sur les réseaux. "

WhatsApp-Messenger-Instagram

Ce type d'intégration facilitera également le travail de Facebook lorsqu'il s'agira de déployer de nouvelles fonctionnalités communes. D'autres avantages pour Facebook se retrouvent du côté des revenus publicitaires.

Le New York Times écrit que " si les utilisateurs peuvent interagir plus fréquemment avec les applications de Facebook, l'entreprise pourrait également être en mesure d'augmenter ses activités publicitaires ou d'ajouter de nouveaux services générateurs de revenus. "

Il y a encore un certain flou sur ce projet qui attirera immanquablement l'attention des régulateurs, d'autant que lors des rachats de WhatsApp et Instagram, la promesse avait été faite de préserver une indépendance. WhatsApp demande actuellement un numéro de téléphone, tandis que Facebook Messenger s'appuie sur l'identité réelle des personnes. Du changement à prévoir ?

Cette information éclaire en tout cas d'un nouveau jour les départs l'année dernière de responsables historiques de WhatsApp et Instagram.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2049025
"WhatsApp demande actuellement un numéro de téléphone"

Etant donné que tout ce qui est unique revient au même qu'identifier un individu lambda par son numéro de sécu... (vu qu'en France un numéro égale une personne)
Le #2049029
Tant qu'on nous demande pas notre N° de CB
Le #2049034
skynet a écrit :

Tant qu'on nous demande pas notre N° de CB


Ce n'est pas ce qu'ils cherchent !
Prendre nos données privées, nous écouter, et croiser tout cela est beaucoup plus rentable et malheureusement légal (ou tout au moins impuni)
Le #2049036
Magic2016 a écrit :

skynet a écrit :

Tant qu'on nous demande pas notre N° de CB


Ce n'est pas ce qu'ils cherchent !
Prendre nos données privées, nous écouter, et croiser tout cela est beaucoup plus rentable et malheureusement légal (ou tout au moins impuni)


Si ça tourne au vinaigre on va réfléchir à utiliser d'autres applis.
La seule difficulté dans tout ça c'est de convaincre les amis et la famille du bien fondé du changement ....
Le #2049050
skynet a écrit :

Magic2016 a écrit :

skynet a écrit :

Tant qu'on nous demande pas notre N° de CB


Ce n'est pas ce qu'ils cherchent !
Prendre nos données privées, nous écouter, et croiser tout cela est beaucoup plus rentable et malheureusement légal (ou tout au moins impuni)


Si ça tourne au vinaigre on va réfléchir à utiliser d'autres applis.
La seule difficulté dans tout ça c'est de convaincre les amis et la famille du bien fondé du changement ....


Pas besoin que ça tourne au vinaigre pour que je n'utilise pas perso ...

( Des amis ? Quels amis ? )
Le #2049060
Erreur dans l'info :? «Ce type d'intégration facilitera également le travail de Facebook lorsqu'il s'agira de déployer de nouvelles fonctionnalités communes»
il faut lire : lorsqu'il s'agira de VOUS PISTER....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme