Xiaomi obtient son retrait de la liste noire américaine

Le par Jérôme G.  |  6 commentaire(s)
xiaomi-logo

À la suite d'une décision de justice, Xiaomi obtient son retrait d'une liste noire empêchant des investissements américains. Un retrait pour le moment temporaire.

C'est un retrait obtenu par Xiaomi après une décision d'un juge au tribunal de district de Washington D.C. Dans l'attente d'une décision sur le fond, le fabricant chinois ne doit pas figurer sur une liste noire ayant pour conséquence d'interdire tout investissement en provenance des États-Unis et la perte des investisseurs américains dans le groupe.

Le juge Rudolph Contreras a estimé (Reuters) que le département de la Défense des États-Unis " n'a pas démontré que les intérêts de sécurité nationale en jeu ici sont impérieux. "

Dans une réaction publiée aujourd'hui, Xiaomi réitère fournir des produits et services à usage civil et commercial, et réfute une nouvelle fois un quelconque contrôle ou une affiliation à l'armée chinoise. Xiaomi " n'est pas une entreprise militaire communiste chinoise au sens du NDAA (ndlr : National Defense Authorization Act). "

xiaomi-mi-11

Une décision de l'administration Trump

C'est lors des derniers jours de l'administration Trump aux États-Unis qu'il a été décidé le 14 janvier dernier d'inscrire Xiaomi sur une liste noire en qualifiant le groupe d'entreprise militaire communiste chinoise et suspecté de " soutenir les objectifs de modernisation de l'Armée de libération du peuple en lui assurant l'accès à des technologies avancées. "

Xiaomi avait riposté en intentant une action en justice pour faire annuler devant les tribunaux américains la décision de l'administration Trump et en contestant son caractère légal. Comme la décision favorable obtenue en justice par Xiaomi est temporaire, cette affaire n'est pas encore terminée.

Le cas échéant, le gouvernement américain devra montrer des preuves. C'est essentiellement une reconnaissance du ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information pour le fondateur et patron de Xiaomi Lei Jun qui est à l'origine de cette affaire.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 49636 points
Le #2124700
Ils ont retiré un spyware sur les 46.622 d'installés

Bon, faut avouer que Trump voyait des espions chinois partout dans les télécoms tout comme Bush voyait des armes de destruction massive partout en Irak...

Ils doivent aimer la fumette à la Maison Blanche, c'est certain...
iFlo59 offline Hors ligne VIP icone 32085 points
Le #2124703
Ulysse2K a écrit :

Ils ont retiré un spyware sur les 46.622 d'installés

Bon, faut avouer que Trump voyait des espions chinois partout dans les télécoms tout comme Bush voyait des armes de destruction massive partout en Irak...

Ils doivent aimer la fumette à la Maison Blanche, c'est certain...


D'après mes retours, depuis l'arrivé de TRUMP il ne reste plus que 20% de moquettes, coincidence? Je ne pense pas.
Anonyme
Le #2124706
Ulysse2K a écrit :

Ils ont retiré un spyware sur les 46.622 d'installés

Bon, faut avouer que Trump voyait des espions chinois partout dans les télécoms tout comme Bush voyait des armes de destruction massive partout en Irak...

Ils doivent aimer la fumette à la Maison Blanche, c'est certain


Non il ne voyait pas des armes partout c'était un faux prétexte pour le pétrole, pire encore d'après lui ce serait une ingérence de la CIA dans les renseignements qui en serait à l'origine, il n'assume rien.


Bush a reconnu, concernant les armes de destruction massives, que « Le plus grand
regret de toute cette présidence consistera dans la défaillance du renseignement en
Irak. » À la question de savoir si la guerre aurait été lancée s'il avait su que Saddam
Hussein ne détenait pas ces armes


https://bit.ly/3qIGZCA

https://bit.ly/3qPIwqo
Anonyme
Le #2124720
Moi j'avais cru comprendre que pour accuser qq'un (xiaomi/Huawei) de qqchose (espionnage ou autre) il fallait apporter des preuves... On m'aurait menti à l'insu de mon plein gré ?
zzepx offline Hors ligne VIP icone 9890 points
Premium
Le #2124737
Ulysse2K a écrit :

Ils ont retiré un spyware sur les 46.622 d'installés

Bon, faut avouer que Trump voyait des espions chinois partout dans les télécoms tout comme Bush voyait des armes de destruction massive partout en Irak...

Ils doivent aimer la fumette à la Maison Blanche, c'est certain...


"Bon, faut avouer que Trump voyait des espions chinois partout dans les télécoms"

Quand tu es toi-même irréprochable, tu peux te permettre d'exiger l'identique à la concurrence.
cityhunter67 offline Hors ligne Vétéran icone 1924 points
Le #2125004
Janv. 2022 : Xiaomi passe numéro 3 mondial des mobiles.
Sept. 2022 : Xiaomi passe numéro 1 mondial des mobiles, devant la pomme
Oct. 2022 : Biden met Xiaomi sur black list
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire