ABI : 45% de part de marché pour Android aussi en 2016...

Le par  |  0 commentaire(s)
logo ABI Research

...mais on ne voit pas du tout Windows Phone décoller, contrairement au cabinet d'études IDC, qui a publié ses prévisions il y a quelques jours.

logo ABI ResearchIl y a quelques jours, le cabinet d'études IDC a proposé sa vision à 4 ans du marché des OS mobiles pour smartphones, anticipant une forte poussée d' Android à plus de 44% de part de marché, mais aussi la présence de Windows Phone comme deuxième plate-forme du marché, avec 20% de présence, devant iOS ou BlackBerry OS.

S'il est toujours périlleux ( et particulièrement dans l'industrie mobile ) de se lancer dans ces prévisions à moyen terme, c'est au tour du cabinet ABI Research de sortir sa boule de cristal et de proposer une vision du marché d'ici 2016.

Les analystes d' ABI Research voient de la même façon Android dominer largement, avec une part de marché de 45% d'ici 5 ans. En revanche, ce qui va se passer dans la foulée de la disparition progressive de Symbian est moins tranché que chez IDC.

ABI Research anticipe bien un maintien d' iOS au cours du temps, qui devrait passer de 15% de part de marché en 2010 à environ 19% en 2016, tandis que BlackBerry OS va perdre un peu de terrain et passer de 16% actuellement à 14%.

Au vu de l'accroissement des volumes de ventes de smartphones ces prochaines années, cela ne signifie pas que Research in Motion va vendre moins de smartphones BlackBerry ( au contraire ) mais plutôt que d'autres plates-formes s'écouleront encore mieux.


Pas de décollage significatif pour Windows Phone
Derrière, les analystes voient Bada, la plate-forme mobile de Samsung lancée en 2010, atteindre les 10% de part de marché en 2016 grâce à un positionnement d'entrée / milieu de gamme réussi et un portail de téléchargement actif.

Mais pour ce qui est de Windows Phone, là où IDC voit cette plate-forme en numéro deux du marché d'ici quelques années, ABI Research considère qu'elle ne dépassera guère les 7% de part de marché en 2016.

Les analystes ne croient donc que très modérément à l'alliance Microsoft - Nokia comme socle de la renaissance d'une plate-forme mobile chez le groupe de Redmond, surtout avec des propositions fortes comme Android ou des plates-formes ayant trouvé leur niche, comme iOS ou BlackBerry OS.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]