ABI : 163 millions de smartbooks écoulés en 2015

Le par  |  0 commentaire(s)
logo ABI Research

Les smartbooks commencent tout juste à exister sous forme de produits commerciaux mais le cabinet d'études ABI Research prédit déjà qu'il s'en écoulera plus de 160 millions d'unités en 2015.

logo ABI ResearchLes smartbooks sont une nouvelle catégorie de produits mobiles, ou plutôt une forme de hiérarchisation empruntant aux différents types de produits mobiles existants. Car le smartbook ne se définit pas tant par son aspect que par l'architecture de son processeur embarqué.

Le smartbook peut prendre des aspects très divers ( smartphone, tablette, pseudo-netbook ) mais il n'embarque pas de processeur Intel x86. C'est du moins la définition que tente de lui donner le cabinet d'études ABI Research.

Au premier rang des " autres " architectures pour processeurs, on trouve bien sûr celle d' ARM qui trouve dans le smartbook une vraie légitimité, étant déjà très majoritaire dans les téléphones portables.


Le smartbook, une catégorie qui parle surtout aux fondeurs

La notion de smartbook a été plus ou moins introduite par le fondeur américain Qualcomm ( bien qu'il se défende d'être l'auteur de cette dénomination qu'il considère comme générique ) qui en a fait l'un de ses chevaux de bataille pour tenter de s'extraire de l'univers des smartphones et proposer sa plate-forme matérielle SnapDragon sur d'autres produits mobiles.

D'autres fondeurs se sont engouffrés dans la brèche, comme Freescale qui s'est associé à une école de design pour donner une première idée de la variété d'appareils mobiles convergents qu'il sera possible d'imaginer.

MWC Lenovo Skylight 01 MWC Lenovo Skylight 02
Smartbook Lenovo Skylight au salon MWC 2010

Depuis, les premiers smartbooks commerciaux ont commencé à émerger, à l'image du Lenovo Skylight, annoncé lors du salon CES 2010 de Las Vegas, tandis que les projets ne manquent pas chez les grands fabricants, comme le prototype HP dévoilé au CES et devenu depuis le Compaq AirLife, avec processeur SnapDragon et OS Android.

Si les smartbooks ont tous les ingrédients pour réussir, on ne connaît pas encore la réaction du public face à ces produits mobiles promettant de l' Instant ON ( toujours connecté, accès immédiat ) et une autonomie d'une journée toutes connectivités activées.


Succès probable mais attention aux pièges classiques d'un marché naissant
Pour ABI Research, ce succès ne fait aucun doute et son dernier rapport prévoit qu'il s'écoulera pas moins de 163 millions de smartbooks en 2015, soit un rythme d'adoption rapide pour une classe d'appareils n'existant que depuis 2008.

De nombreux acteurs peuvent trouver intérêt à cultiver ce concept, comme Texas Instruments ( OMAP3, dont la puissante déclinaison OMAP36, et plus tard OMAP4 ) et Nvidia ( Tegra 2 ), qui proposent eux aussi des plates-formes hardware pouvant être utilisées pour la création de smartbooks. ABI Research note que même l' iPad d' Apple, avec son processeur Apple A4 à coeur ARM, pourrait entrer dans la catégorie des smartbooks.

MWC Compaq AirLife 01 MWC Compaq AirLife 02
Smartbook Compaq AirLife au salon MWC 2010, un air de netbook

Cependant, la notion, qui repose d'abord sur une question d'architecture processeur et est donc plus difficile à appréhender pour le grand public, ne doit pas servir à créer encore une nouvelle catégorie de produit mobile, ce qui risquerait de produire une certaine confusion.

Outre la question délicate du positionnement des produits, c'est l'écueil du prix que devront éviter les fabricants. Il ne faut pas oublier que l'esprit de ces produits mobiles nomades est dans l'air depuis le début des années 2000, et a même été promu en 2006 par Microsoft avec son projet Origami.

Outre des technologies qui n'étaient pas encore adaptées et limitaient fortement les possibiltiés des appareils que l'on appelait alors UMPC ( Ultra Mobile PC ), notamment au niveau de l'autonomie ( un produit avec seulement moins de 3h d'autonomie peut-il être appelé nomade ? ) , le prix ( plus de 800 dollars en moyenne ) a fini d'achever les grandes ambitions de Microsoft en la matière.

ABI Research incite fortement les fabricants à être en mesure de proposer des produits démarrant à 200 dollars ou moins s'ils veulent espérer faire prospérer la catégorie des smartbooks, quelle que soit la forme qu'elle pourrait prendre.

 

Note : ne pas confondre le terme générique smartbook avec smartbook AG qui est une marque déposée

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]