Acer : l'intérêt des fabricants pour les tablettes en recul

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Digitimes
acer_logo

Présentant des résultats financiers mitigés au deuxième trimestre, le président d'Acer suggère que l'intérêt pour les tablettes s'estompe déjà dans l'industrie et mise beaucoup sur l'arrivée des ultrabooks à partir de la rentrée.

acer_logoEn dehors d' Apple, il est bien difficile de réussir à percer sur le segment des tablettes tactiles. Le groupe taiwanais Acer n'avait pas vu venir les tablettes et a met du temps à se remettre du déclin des netbooks qui lui avaient permis de devenir le deuxième fabricant mondial.

La stratégie tablettes a débuté avec retard chez Acer, a connu des impondérables avec le départ précipité de Gianfranco Lanci en mars et la constitution dans l'urgence d'une division spécifique, et ses ambitions ont finalement été revues à la baisse, la concurrence pour les tablettes non iOS étant rapidement devenue problématique.

Avec des résultats financiers au deuxième trimestre 2011 qui s'avèrent moins bons que prévus, JT Wang, CEO par interim du groupe depuis le départ de Lanci, cherche désespérément de quoi relancer la machine.


L'avenir se joue sur les ultrabooks
Selon lui, le relais de croissance ne viendra pas des tablettes dont il estime que l'engouement est déjà en train de s'affaisser. Parfaites pour du divertissement, il ne croit pas trop à leur succès au-delà de ce domaine et mise plutôt sur l'arrivée des ultrabooks, concept poussé par Intel, et de Windows 8.

Selon des enquêtes internes, les consommateurs seraient très intéressés par les ultrabooks, ces ordinateurs portables ultraplats, très communicants et dotés d'une bonne autonomie, et le groupe taiwanais sera parmi les premiers à lancer un ultrabook dès le mois de septembre à un prix qui pourrait rester raisonnable, vers les 800 dollars ( sachant que le prix des ultrabooks est un facteur sensible ).

Cette vision de JT Wang est partagée par plusieurs fabricants d'ordinateurs, sans doute échaudés par des ventes de tablettes inférieures aux attentes du fait de la présence écrasante d' Apple sur le segment.

Ils voient les tablettes suivre le même chemin que les netbooks, à savoir connaître une phase rapide d'adoption avant de stagner tout aussi vite à mesure que les consommateurs se rabattent sur les ordinateurs portables, mieux adaptés à un usage polyvalent de divertissement et de productivité.

Ils seront en tous les cas nombreux à lancer des ultrabooks en fin d'année et début 2012. A peine visibles en 2011, ils devraient représenter 25 à 35% des livraisons d'ordinateurs portables en 2012, pas loin de la valeur de 40% suggérée par Intel à l'annonce du concept ultrabook.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #823791
"rester raisonnable, vers les 800 dollars" naufrage du désespoir ?
Le #824681
Au lieu de suivre, pourquoi ne pas innover ?

Les problèmes des tablettes, c'est primo, qu'elles n'ont pas clavier, et secundo, que l'écran n'est pas protégé pendant le transport.
Les problèmes des ordinateurs portables, notebook, et nebook, c'est primo, qu'ils ne tiennent pas sur les genoux, ils basculent, et secundo, que le touchpad ou la souris est moins pratique que l'écran tactile pour cliquer sur une icone ou un lien.

La solution est d'inventer un modèle mixte, et de lui donner un nouveau nom en disant que c'est une révolution.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]