Aeromobil : la voiture volante livrée en 2017

Le par  |  5 commentaire(s)
Aeromobil 3.0

En octobre 2014, une entreprise slovaque faisait beaucoup de bruit en présentant l'AeroMobil 3.0, une version fonctionnelle de sa voiture volante. A l'occasion du festival SXSW, la firme a évoqué une commercialisation prévue pour 2017.

C'est l'année dernière que l'on découvrait l'AeroMobil, un véhicule hybride capable de s'élancer aussi facilement sur route que dans les airs.

aeromobil 3.0 1 La version 3.0 du concept étonnait alors par son aspect relativement compact et un design qui ne laisse pas indifférent. En version route, l'AeroMobil 3.0 ne mesure que 6 mètres de long pour 2 mètres de large, grâce à des ailes rabattables.

Lors de sa présentation, on évoquait des prestations de l'ordre de 160 km/h sur route et 200 km/h en vol grâce à un moteur à combustion Rotax 912. La consommation était également contenue avec 8 litres aux 100 km sur route et 15 litres à l'heure en vol.

Restée au stade de concept, l'AeroMobil sera finalement commercialisée. C'est le PDG de la société Juraj Vaculik qui l'a annoncé pour 2014. Le patron un brin optimiste a toutefois admis que la tâche ne sera pas aisée et qu'il lui faudra faire face à " 100 années de bureaucratie aérienne et 100 années de bureaucratie terrestre".

En deux ans, la firme devra passer au travers d'un arsenal d'homologation et tenter d'adapter son produit au maximum de législations internationales pour espérer avoir les autorisations lui permettant de vendre son véhicule.

  

Une des pistes évoquées par le PDG de la société serait la mise en place de voies le long des autoroutes permettant à l'AeroMobil de décoller. Il lui faut une piste de 200 mètres pour s'élever dans les airs contre seulement 50 mètres à l'atterrissage. L'idée est appuyée par un argument simple : cela permettrait d'éviter d'alourdir le trafic et notamment lorsqu'il y a des bouchons sur les voies traditionnelles.

L'AeroMobil restera toutefois un marché de niche, puisque les utilisateurs devront cumuler permis de conduire et brevet de pilote. Inutile non plus de s'étendre sur les nouvelles difficultés que ce type d'appareil impliquerait s'il était largement démocratisé, ne serait-ce que pour l'organisation des couloirs aériens...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1836619
En France aucune chance de la voir rouler ou voler un jour sauf en démonstration.
Le #1836623
D'un point de vue technologique, c'est archaïque.

Ça brûle du pétrole. Une technologie vieille de plus d'un siècle! Du coup, ça fait gadget qui consomme 15L/h en vol... laisse tomber....
Le #1836649
Voiture volante ? donc possibilité de pilotage automatique aussi ?
Le conducteur est optionnel alors ?!
Le #1836870
Il faut un brevet de pilote j'imagine...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]