Android : Microsoft touche encore plus d'argent sans vendre

Le par  |  13 commentaire(s) Source : Microsoft
Logo Android

Microsoft signe un accord de licence mondial portant sur Android et Chrome OS. Cette fois-ci, cela concerne les appareils Qisda et BenQ.

Et un de plus pour Microsoft. La firme de Redmond a annoncé la signature d'un accord de licence pour l'utilisation de brevets impliquant les systèmes d'exploitation Android et Chrome OS, dont pour des smartphones et tablettes. Mais avec ce nouvel accord, c'est Microsoft qui octroie le droit à l'utilisation et perçoit en échange des redevances.

Microsoft-logoL'accord a été signé avec le fabricant taïwanais Qisda surtout connu du grand public pour sa filiale BenQ. Désormais, Microsoft dispose d'accords similaires avec presque tous les principaux fabricants taïwanais et en particulier ceux qui fabriquent des produits en marque blanche.

Comme à chaque fois, les termes financiers de l'accord sont confidentiels et la seule chose sûre est donc que Microsoft percevra des royalties sur des appareils fonctionnant avec Android et Chrome OS. Le fameux partage de propriété intellectuelle grâce aux brevets que Microsoft détient et la garantie d'un pacte de non-agression devant les tribunaux.

Dans un communiqué, Microsoft rappelle des accords antérieurs de licence pour des appareils Android avec des assembleurs et fabricants tels que Hon Hai, Pegatron, Quanta Computer, Compal Electronics, Wistron ainsi que Samsung, LG, ZTE et HTC. Ces accords sont en fait bien plus nombreux et s'approchent de la trentaine.

Il est assez étonnant de se dire que Microsoft touche des redevances sur des appareils Android alors que sur les smartphones et tablettes avec un écran de moins de 9 pouces, Windows est gratuit pour les fabricants.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1840742
Je trouve ça complétement aberrant qu'une entreprise touche des royalties sur des os qu'elle n'a pas mise au point.
Le #1840745
pourquoi réinventer la roue quand elle existe ? et si la dite roue a été conçue par un concurrent quoi de plus naturel que de l'indemniser pour son utilisation cqfd
Le #1840754
smalldick a écrit :

pourquoi réinventer la roue quand elle existe ? et si la dite roue a été conçue par un concurrent quoi de plus naturel que de l'indemniser pour son utilisation cqfd


Avec ton raisonnement, tu paierais une fortune ta roulette à pizza pour rémunérer les descendants du supposé inventeur de la roue, qui n'a été reconnu comme tel uniquement parce qu'il a eu les moyens de prouver la paternité de son invention.

Protéger ses inventions je veux bien. Il est normal que lorsqu'une entreprise investisse dans la recherche, qu'elle profite du fruit de son investissement et de ses recherches. Mais dans le cas de Microsoft (et beaucoup d'entreprises) ça n'a rien à voir. Ce sont parfois même des inventions qui ne leur reviennent pas qui sont brevetées, et inclues dans un portefeuille de brevets dont la majorité sont débiles, juste pour donner du poids à la pression qu'ils mettent aux entreprises pour les racketter, purement et simplement.
Le #1840763
smalldick a écrit :

pourquoi réinventer la roue quand elle existe ? et si la dite roue a été conçue par un concurrent quoi de plus naturel que de l'indemniser pour son utilisation cqfd


Je trouve ça normal, et sain lorsque ces brevets restent dans la limite du R&D interne et non de l'acquisition stratégique à coup de valises de billets.
Maintenant quand on voit la tendance débile et la manie de breveter n'importe quoi, genre "manipuler avec le doigt un objet gris clair", je pense qu'il serait temps qu'ils réforment un minimum toute cette foire aux profiteurs.
Le #1840776
Microsoft ne rend pas public les contenus des brevets, même pas à ceux qui paient pour les "utiliser", donc il ne peut pas être question de R&D dans ce cas.
Le #1840790
LoLoMatiC a écrit :

smalldick a écrit :

pourquoi réinventer la roue quand elle existe ? et si la dite roue a été conçue par un concurrent quoi de plus naturel que de l'indemniser pour son utilisation cqfd


Avec ton raisonnement, tu paierais une fortune ta roulette à pizza pour rémunérer les descendants du supposé inventeur de la roue, qui n'a été reconnu comme tel uniquement parce qu'il a eu les moyens de prouver la paternité de son invention.

Protéger ses inventions je veux bien. Il est normal que lorsqu'une entreprise investisse dans la recherche, qu'elle profite du fruit de son investissement et de ses recherches. Mais dans le cas de Microsoft (et beaucoup d'entreprises) ça n'a rien à voir. Ce sont parfois même des inventions qui ne leur reviennent pas qui sont brevetées, et inclues dans un portefeuille de brevets dont la majorité sont débiles, juste pour donner du poids à la pression qu'ils mettent aux entreprises pour les racketter, purement et simplement.


Les brevets tu les as gratos peut-être ?
Ils remplacent juste la première personne qui les ont détenus, c'est tout.


Le #1840791
Compte tenu de la rapidité du monde actuel, je trouve que les brevets devraient être plus limité dans le temps. Au delà de 5à 6 ans, par exemple, il faudrait qu'ils tombent dans le domaine publique. Je crois qu'actuellement, c'est 99 ans.
Et il faudrait surtout impérativement que celui qui détient les brevets les exploite réellement et physiquement. Les "fermes de brevets" ne produisent rien, elle cumulent des brevets pour gagner de l'argent sans rien faire. ça devrait être interdit, car c'est du frein à la liberté d'entreprendre.
Enfin, certaines choses ne devraient pas être brevetables. Le "double clic" était-il vraiment une invention ? C'est un geste, ça n’aurait pas du être breveté. Tout comme les gènes humains. Aujourd'hui nos corps appartiennent à des sociétés !!
Le #1840793
Qui va breveter le doigt d'honneur ?
Le #1840800
5COMM a écrit :

LoLoMatiC a écrit :

smalldick a écrit :

pourquoi réinventer la roue quand elle existe ? et si la dite roue a été conçue par un concurrent quoi de plus naturel que de l'indemniser pour son utilisation cqfd


Avec ton raisonnement, tu paierais une fortune ta roulette à pizza pour rémunérer les descendants du supposé inventeur de la roue, qui n'a été reconnu comme tel uniquement parce qu'il a eu les moyens de prouver la paternité de son invention.

Protéger ses inventions je veux bien. Il est normal que lorsqu'une entreprise investisse dans la recherche, qu'elle profite du fruit de son investissement et de ses recherches. Mais dans le cas de Microsoft (et beaucoup d'entreprises) ça n'a rien à voir. Ce sont parfois même des inventions qui ne leur reviennent pas qui sont brevetées, et inclues dans un portefeuille de brevets dont la majorité sont débiles, juste pour donner du poids à la pression qu'ils mettent aux entreprises pour les racketter, purement et simplement.


Les brevets tu les as gratos peut-être ?
Ils remplacent juste la première personne qui les ont détenus, c'est tout.


Je vois aucun rapport avec ce que j'ai dit
Le #1840807
chibre a écrit :

Qui va breveter le doigt d'honneur ?


Tu viens de comprendre l'origine de la fortune de MS
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]