Android : Microsoft poursuit son offensive chez les fabricants

Le par  |  5 commentaire(s)
Android-Office

Acer se joint à la cohorte de fabricants ayant signé un accord avec Microsoft pour la présence par défaut de ses applications de productivité sur des appareils Android.

Cela commence véritablement à chiffrer. Au printemps dernier, Microsoft avait signé 31 accords avec des fabricants d'appareils Android pour la pré-installation de certaines de ses applications et services. Suite à l'annonce d'un partenariat avec Acer, ce sont désormais 74 constructeurs dans 25 pays qui sont concernés.

Android-MicrosoftCette présence par défaut de Microsoft sur des smartphones et tablettes Android concerne essentiellement ses applications de productivité avec Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote, ainsi que OneDrive et Skype.

La firme de Redmond parle " d'accords stratégiques " avec des partenaires et évoque du bout des lèvres la question de la propriété intellectuelle. Microsoft et Google ont enterré la hache de guerre en mettant fin à près d'une vingtaine de procédures en justice aux États-Unis et en Allemagne. Elles étaient en rapport avec le rachat de Motorola Mobility par Google qui avait alors hérité de brevets.

Il est clair que Microsoft ne renonce pas pour autant à revendiquer une paternité sur des technologies Android, et incite ainsi des fabricants comme Acer à signer des accords. Cela suppose le paiement de redevances à Microsoft contre une immunité en ce qui concerne les questions de propriété intellectuelle.

Outre Acer, les autre grands noms en cheville avec Microsoft sont par exemple Samsung, LG, Dell ou encore ASUS. Pour le cas d'Acer, la pré-installation d'applications Microsoft débutera au second trimestre de cette année.

Cette sorte de cheval de Troie pour Microsoft est d'importance dans le domaine de la mobilité où Android s'épanouit alors que Windows Mobile (ou Phone) a beaucoup de mal à faire son trou.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1880668
Sans rigoler on va devoir se taper du Microsoft en achetant Androïd.
Le #1880710
"cheval de Troie pour Microsoft"
Pas seulement, pour les pirates aussi. Ces applications sont autant de failles potentielles. En étant pré-installées, l'utilisateur lambda ne pourra même pas les supprimer s'il n'en veux pas, sans parler de l'espace mémoire gâché... On le voit, sur un téléphone à 16Go, il n'y en a parfois à peine 4 à 7Go de réellement disponibles. Il faudra une loi qui impose l'affichage en gros sur l’emballage de la capacité réelle pour qu'on arrête de nous pré-installer des trucs.
Le plus simple (pour l’utilisateur) serait un menu au 1er boot de l'appareil avec un menu PROPOSANT les applis "offertes", laissant le CHOIX à l'utilisateur de les installer ou non depuis Internet. L'OS serait plus petit, donc plus facile à mettre à jour en OTA et il y aurait moins de failles potentielles en dur (puisqu'il suffirait de faire des mises à jours des softs, pas de l'OS entier)
Le #1880711
@jeanlucesi
Vous avez tout compris : ils utilisent désormais le patent troll pour imposer leurs outils par défaut, et comme ils ont trouvé là le moyen qui leur manquait de tenir les fabricants android en laisse, ils ne se priveront pas d'imposer le maximum de merdes possibles !


Le #1880886
Vous trouvez que c'est mieux quand Google en profite pour imposer ses technologies peut-être ?
L'idéal serait d'avoir des Android "nus". Actuellement on a le pack complet de chez Google par défaut. Idem sous Windows et le pack Microsoft...
Le #1881605
jeanlucesi a écrit :

Sans rigoler on va devoir se taper du Microsoft en achetant Androïd.


Pourquoi ? Tu n'es plus sur IOS ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]