Anonymous : une pétition à la maison blanche pour légaliser les attaques DDoS

Le par  |  8 commentaire(s) Source : The Verge
anonymous-masques

Il est difficile d'imaginer qu'un groupe oeuvrant au-dessus des lois sur Internet comme Anonymous puisse un jour espérer une légalisation de leurs actions, et pourtant c'est exactement ce que demande le groupe d'hacktivistes à la Maison-Blanche.

Vous vous souviendrez peut-être de We the People, la tribune du gouvernement américain permettant à chacun de soumettre un projet en vue d'une étude de celui-ci par la Maison Blanche. Et bien c'est via cette plateforme que le groupe Anonymous vient de lancer une pétition visant à faire légaliser les attaques par déni de service DDoS.

Dans leur demande, les hackers d'Anonymous souhaitent faire reconnaitre les attaques DDoS comme une forme légale de protestation. Le groupe rappelle que les attaques DDoS ne représentent pas un préjudice plus important qu'il n'en serait d'une manifestation bloquant des quartiers entiers, ou d'une grève stoppant l'activité d'une société.

En outre, le groupe fait remarquer qu'Internet et le développement technologique amènent à la naissance de nouvelles formes de protestations. L'attaque DDoS est présentée comme " l'équivalent de la pression  répétée du bouton de rafraichissement d'une page Web " et ne peut donc pas de ce fait, être considérée comme un acte de piratage quelconque.

AnonymousLes ralentissements des pages Web sont comparés aux opérations escargot pratiquées sur les autoroutes, des actions qui ne trouvent pas de sanctions légales dans la vie réelle.

Dans sa requête le groupe espère une légalisation immédiate de cette forme de protestation, mais également la relaxe des individus étant détenus pour avoir pratiqué ce type d'attaque, ainsi qu'une suppression des casiers judiciaires faisant mention de ces actes comme des actions illégales.

Il faudra que la pétition récolte 25000 signatures avant que le gouvernement ne se penche sur la question, mais la réponse pourrait ne pas aller en la faveur d'Anonymous. Le gouvernement américain ne sera sans doute pas enclin à accepter aussi rapidement la proposition après les récents événements intervenus ces derniers jours, puisqu'une campagne d'attaques DDoS lancée par l'Iran a ciblé une grande partie des sites de banques américaines. D'autre part, une légalisation de ce type d'attaque pourrait laisser la porte ouverte à des abus visant bien plus qu'un simple message de protestation, la mise hors service ou le ralentissement de certains sites pouvant créer de véritables préjudices financiers.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1144992
Pour des sites illégaux/pedo pourquoi pas ça aiderait grandement même
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1145002
Un peu gonflés quand même... Surtout quand on voit comme les attaques DDoS sont inefficaces contre les gros sites avec un budget conséquent mais peuvent au contraire forcer les petits sites à aller chercher un autre hébergeur...
Le #1145042
Je trouve ça juste génialement culotté!

"Salut les gars, on va vous attaquer et faire tomber vos sites pendant quelques jours. Y'aurait possibilité de légaliser tout ça? Nan parce c'est chiant de finir en taule pour vos merdes."


En fait, le principal problème qu'on peut y voir, c'est qu'un individu ou un groupe isolé puisse à travers des malwares utiliser des zombies pour une attaque DDoS, nah? C'est un peu comme droguer un type pour qu'il fasse grève.
Ou je me trompe?
Le #1145142
[quote]Pour des sites illégaux/pedo pourquoi pas ça aiderait grandement même[/quote]
Contre les sites pédophiles ? Décidément c'est le point Godwin bis cet argument.

Un site pédophile ça se ferme, point barre. Quand on les USA sont capables d'aller saisir les serveurs de Megaupload qui n'ont absolument rien d'américain, j'espère bien qu'ils sont capables de faire la même chose avec les sites pédophiles.

Quant aux attaques DDoS l'idée n'est pas sotte. Mais si ça venait à passer il y aurait forcément des restrictions au moins pour tout les sites du gouvernement et de l'administration américaine, ça c'est sûr.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1145172
"Les ralentissements des pages Web sont comparés aux opérations escargot pratiquées sur les autoroutes, des actions qui ne trouvent pas de sanctions légales dans la vie réelle."
=>Non mais quand même, elle est gentille leur comparaison mais quand tu bloques une autoroute tu pourris pas l'activité économique d'une entreprise précise, juste un peu la productivité globale de la région.
Le #1145252
"l'équivalent de la pression répétée du bouton de rafraichissement d'une page Web"
Il y a une grosse différence entre un humain qui rafraichi la page pour y lire une info et un robot qui sature la page sans s'intéresser au contenu.
Le #1145502
patheticcockroach a écrit :

"Les ralentissements des pages Web sont comparés aux opérations escargot pratiquées sur les autoroutes, des actions qui ne trouvent pas de sanctions légales dans la vie réelle."
=>Non mais quand même, elle est gentille leur comparaison mais quand tu bloques une autoroute tu pourris pas l'activité économique d'une entreprise précise, juste un peu la productivité globale de la région.


Sans compter que sur Internet rien n'est régional ! Cela dit, malgré que je supporte ce mouvement, cette demande me semble comlètement stupide. Comment peut-on "encadrer" ce type d'attaque dans un texte de loi ? Faudra-t-il passer un permis pour avoir une autorisation ? Cela sera-t-il organisé par des partenaires sociaux virtuels (cyber-syndicats) ? Arrêtons de délirer ! Ce type de protestation restera un phénomène totalement incontrôlable et impossible à légiférer (et tant mieux). Et comme dans toute manifestation, il y aura toujours des débordements càd des personnes qui foutront le bordel sans le moindre objectif et la moindre conviction (script kiddies, BlackHats et autres "vandales" du genre)
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1145562
Ulysse2K a écrit :

patheticcockroach a écrit :

"Les ralentissements des pages Web sont comparés aux opérations escargot pratiquées sur les autoroutes, des actions qui ne trouvent pas de sanctions légales dans la vie réelle."
=>Non mais quand même, elle est gentille leur comparaison mais quand tu bloques une autoroute tu pourris pas l'activité économique d'une entreprise précise, juste un peu la productivité globale de la région.


Sans compter que sur Internet rien n'est régional ! Cela dit, malgré que je supporte ce mouvement, cette demande me semble comlètement stupide. Comment peut-on "encadrer" ce type d'attaque dans un texte de loi ? Faudra-t-il passer un permis pour avoir une autorisation ? Cela sera-t-il organisé par des partenaires sociaux virtuels (cyber-syndicats) ? Arrêtons de délirer ! Ce type de protestation restera un phénomène totalement incontrôlable et impossible à légiférer (et tant mieux). Et comme dans toute manifestation, il y aura toujours des débordements càd des personnes qui foutront le bordel sans le moindre objectif et la moindre conviction (script kiddies, BlackHats et autres "vandales" du genre)


owi, des cyber-syndicats qui recevront des cyber-subventions! C'est encore le cyber-contribuable qui l'aura dans l'os.... sauf s'il devient cyber-Russe ou "cyberien"
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]