Apple / Samsung : après la guerre des brevets, celle des fournisseurs

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Reuters
iPhone proto

Les deux groupes Apple et Samsung ont un nouveau champ de bataille sur lequel s'affronter : l'accès aux fournisseurs de composants alors que le groupe coréen n'a plus assez de sa propre production pour alimenter sa croissance dans le secteur mobile.

L'un des secrets du succès d'Apple et de ses produits mobiles réside dans sa capacité à sécuriser l'accès aux meilleurs composants en dépensant des milliards de dollars pour s'assurer des volumes de pièces de qualité optimale et à des prix attractifs vu les quantités commandées.

Pour les autres fabricants, cela signifie qu'ils doivent trouver des fournisseurs alternatifs ou accepter des composants un peu moins qualitatifs, et souvent à des prix plus élevés du fait de leur moindre disponibilité et de la compétition pour les obtenir face à une multitude de concurrents.

Cette main-mise a pu également conduire à des situations de raréfaction des composants voire de pénurie, obligeant certains fabricants de terminaux à revoir leur copie en cours de route après changement en urgence de fournisseur. Tout ceci a un coût et pèse par la suite sur les marges.

logo-samsung Le géant Samsung n'a jusqu'à présent pas trop été affecté par ses problématiques car il a un atout : il est aussi fabricant de semiconducteurs et peut utiliser une partie de sa production pour ses propres produits mobiles.

Le fait est que la croissance rapide de sa branche mobile, qui l'a amenée à devenir leader mondial de la téléphonie mobile en volume, est en train d'absorber plus que ce qu'il est capable de produire et qu'il est donc maintenant en quête de fournisseurs pour compléter ses propres volumes.

Il vient donc logiquement remettre en question les accords de fourniture négociés entre Apple et ses fournisseurs en tentant de récupérer à son profit une partie de leur production avec l'argument des volumes qu'il est capable d'écouler au sein de ses produits.

Samsung Galaxy S IV BOM

Reuters rappelle que Samsung a commencé à démarcher Sharp, dans la foulée d'investissements destinés à soutenir son activité dans les écrans mobiles, mais aussi Hynix, fournisseur de RAM mobile présent dans les iPhone et iPad, ou Qualcomm, qui fournit des processeurs et modems à Samsung mais est aussi à l'origine des modems de l'iPhone et de l'iPad.

Dans cette stratégie de multiplication des sources d'approvisionnement pour être sûr de ne pas manquer de composants, les frictions entre Apple et Samsung risquent là aussi d'augmenter, avec cependant un risque de perte de différenciation sur le hardware via l'utilisation de composants génériques retrouvés sur d'autres terminaux. Les efforts sur les fonctionnalités software et les services prennent alors toute leur importance.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1933396
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]