April : que cache le mystérieux accord de sécurité entre Microsoft et l'Etat français ?

Le par  |  8 commentaire(s) Source : April
April_Logo

Dans l'émission Cash Investigation, Marc Mossé, directeur des affaires publiques et juridiques de Microsoft, a confirmé l'existence d'un accord de sécurité entre le groupe de Redmond et l'Etat français. L'April demande à prendre connaissance de cette mystérieuse entente.

April_LogoQue cache l'accord de sécurité avec l'Etat français, baptisé Open Bar et révélé par le directeur des affaires juridiques de Microsoft dans l'émission Cash Investigation diffusée sur France 2  le 18 octobre ? L'association April de promotion et de défense du logiciel libre, aimerait bien le savoir.

L'association veut notamment en connaître le "périmètre exact" et déterminer s'il ne s'agit pas d'un "accord d'espionnage". Y aurait-il un lien avec le programme PRISM d'écoutes massives de la NSA ? Marc Mossé le réfute mais confirme l'existence d'un accord particulier avec la France : "L'Etat français a un accord avec Microsoft pour bénéficier de toutes les informations techniques et de sécurité concernant les logiciels qu'il utilise", indique-t-il.

Des failles et vulnérabilités sont-elles donc communiquées aux autorités françaises qui pourraient alors s'en protéger mais aussi les utiliser dans le cadre des services de renseignement ? Rien n'est dit à ce sujet et c'est ce que l'April demande à connaître.

"S'agit-il de permettre à l'Etat français de connaître en avant-première les failles de sécurité des outils Microsoft qu'il utilise et de prendre les mesures de sécurité nécessaires ?", s'interroge l'association qui cherche à cerner les implications : "s'agirait-il pour l'Etat français d'être informé en avant-première de failles permettant l'espionnage de tiers ?"

L'April met logiquement en parallèle l'utilisation d'outils provenant d'une entreprise américaine alors qu'existent des alternatives en logiciels libres, qui présentaient tout autant d'intérêt en matière de prix et de sécurité. D'où la question du délégué général de l'April, Frédéric Couchet : "quelle est donc la contrepartie qui fait que ce contrat était un passage obligé pour le Ministère ?"

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1928571
Bah la même chose qu'entre le gouvernement américain et microsoft hein...
Le #1928572
Safirion a écrit :

Bah la même chose qu'entre le gouvernement américain et microsoft hein...


Ca serait un moindre mal mais j'y crois pas trop...
Le #1928574
Open bar ... J'en suis !
Le #1928575
FRANCKYIV a écrit :

Open bar ... J'en suis !


Surtout un vendredi ..
Le #1928577
skynet a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

Open bar ... J'en suis !


Surtout un vendredi ..


Microsoft est méchant et Google est gentil !




Le #1928617
On dira ce que l'on veut mais le libre ne vaut que rarement le payant. Largement à cause des interfaces graphiques qui ne sont pas au niveau. Comme si libre devait rimer avec confort d'utilisation plus faible. Il serait grand temps que le libre abandonne le travail sur les fonctionnalités, bien suffisantes pour 99% des utilisateurs, et bosse sur le confort d'utilisation. Mine de rien les logiciels Microsoft, on sent quand même, sur Office notamment, qu'il y a une recherche pur rendre l'utilisation plus simple. Et il ne s'agit pas d'une impression liée à l'habitude d'utilisation...
Le #1928623
le nom dit tout...
Le #1928676
cycnus a écrit :

On dira ce que l'on veut mais le libre ne vaut que rarement le payant. Largement à cause des interfaces graphiques qui ne sont pas au niveau. Comme si libre devait rimer avec confort d'utilisation plus faible. Il serait grand temps que le libre abandonne le travail sur les fonctionnalités, bien suffisantes pour 99% des utilisateurs, et bosse sur le confort d'utilisation. Mine de rien les logiciels Microsoft, on sent quand même, sur Office notamment, qu'il y a une recherche pur rendre l'utilisation plus simple. Et il ne s'agit pas d'une impression liée à l'habitude d'utilisation...


On ne peux pas dire que tel interface est meilleur que l'autre. Microsoft profite de sa grande part du marché pour imposer son style. Le logiciel libre n'est pas forcément plus compliqué que le logiciel propriétaire, cela dépends tout simplement sur quoi on a été éduqué.
Ce qu'on peux plus souligner ici, c'est le manque d'appel d'offre (À moins que ce soit encore un cas de mécénat ) et le fait qu'il soit autant opaque (Ce qui est balot pour un service public!).
Je peux dire que l'état français se rapproche plus des idées à la Ballmer que l'idéologie du logiciel libre qui partage les mêmes principes fondateurs.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]