L'ARCEP souhaite en finir avec l'itinérance entre Free et Orange

Le par  |  9 commentaire(s)
Antennes-4g

L'Arcep maintient la pression autour de Free et Orange dans le but de faire cesser l'accord d'itinérance négocié entre les deux opérateurs le plus rapidement possible.

L'échec du rachat des actifs de Bouygues Telecom par Orange n'aura pas été une bonne nouvelle pour Free. L'opérateur, dernier arrivé sur le marché, devait à l'occasion de cette transaction récupérer des fréquences, des boutiques physiques, mais aussi des antennes appartenant à Bouygues, le tout négocié au meilleur prix.

Dans le cadre de ce rachat, Free aurait ainsi pu s'éviter à déployer elle même ses équipements sur le sol français, et l'opérateur aurait profité d'un déploiement 4G correspondant à ses engagements auprès de l'ARCEP en un claquement de doigts.

Arcep logo

Maintenant que les négociations se sont soldées par un échec, Iliad se voit contraint d'investir et de continuer le déploiement de son propre réseau... D'autant que pour l'ARCEP, la situation devient pressante, et le régulateur souhaiterait imposer la fin de l'itinérance de l'opérateur sur le réseau d'Orange.

Sébastien Soriano, président de l'ARCEP a ainsi déclaré au Figaro : "Aujourd’hui, les prix ne sont plus la priorité. Dans le mobile, nous allons nous assurer que les quatre sont bien dans une logique d’investissement. Nous ne pouvons pas accepter qu’un modèle soit différent des autres. Il faut mettre fin à l’itinérance de Free chez Orange"

La nouvelle orientation du marché du mobile doit ainsi se faire sur le déploiement des réseaux et la montée en qualité de service, et non plus uniquement sur la baisse des prix selon l'ARCEP.

Et pour favoriser les investissements et contraindre Free à déployer son réseau, l'ARCEP estime qu'il convient de lui supprimer l'itinérance chez Orange. Sans ce pilier sur lequel l'opérateur se repose, Free n'aurait ainsi plus d'autre choix que d'accélérer son déploiement : "L’extinction de l’itinérance doit commencer avant la fin 2017. Et nous proposons que la totalité de l’itinérance haut débit (3G) s’éteigne entre fin 2018 et fin 2020, et entre 2020 et 2022 pour la 2G. Tout couper aujourd’hui, ce serait priver sans justification des millions de consommateurs de réseau, et le devoir du régulateur est aussi de protéger les utilisateurs. Nous allons mettre en place un programme par paliers, construire des marches, dont les premières commenceront avant la fin théorique du contrat (fin 2017) "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1890357
Excellente nouvelle : Free devra accélérer la mise en place de nouvelles antennes, et déployer rapidement les nouvelles fréquences. on goûtera enfin la qualité au meilleur prix.

L'itinérance, hélas obligatoire, a été une calamité avec cette QoS moisie
Le #1890361
Clair, l'itinérance free sur le réseau d'orange est une plaie, on se retrouve avec de la "fausse" 3G et donc des débit à peine digne de la 2G... Pour moi, les seuls réseau qui fonctionne chez free, c'est le H+ et la 4G, quand j'suis en 3G/H/E, j'ai pas internet (ou à des débit inutilisable)
Le #1890376
Ils faisaient vraiment de la QoS, certains ports passaient bien et d'autres étaient bridés à mort.
On pouvait surfer, utiliser Google Maps, mais impossible de télécharger quoi que ce soit ...
Le #1890382
Vivement la fin de l’itinérance !

Le #1890386
L'itinérance était un marché de dupes parfaitement conscientes. Pour Orange qui avait besoin de cash, c'était bon, pour Free qui souhaitait minimiser les investissements ça le faisait aussi. Tout a une fin: Orange n'a pas un besoin vital de cash et Free devra enfin mettre la main à la poche !
EDIT: j'ai été chez Bouygues (bien) puis SFR (pas bien) puis Orange-Sosh (très bien). Ceci pour quatre lieux différents où je me trouve régulièrement.
Le #1890586
La position de l'ARCEP me conforte dans l'idée que la fusion était un marché de dupe pour Free car si le but était l'investissement la fusion l' aurait au contraire stoppé.
La manoeuvre à échoué et l'angle d'attaque change. Car que fait on de l'accord Bouygues /SFR en 4G alors que l'ARCEP va jusqu'à chercher celui en 2G pour Free.
Je pense qu'il y a des affaires de gros sous derrière .D'ailleurs l'arrivée d'une société américaine qui teste les réseaux et qui se fait payer par les testés m'a surpris car comme indépendance ont fait mieux.
Anonyme
Le #1890710
"L'itinérance était un marché de dupes parfaitement conscientes. "

Et les crétins envisage de supprimer l'itinérance pour les VOITURES.
Oui en effet qu'elle connerie de mettre sur les même autoroutes des voitures de merdes avec tout juste le contrôle technique valide avec des belles Mercedes.
Les autoroutes pour les belles voitures et les routes médiocres pour les voitures de pauvres.

Incontestablement le Français par le sang ou par le sol est un crétin.
Le #1890763
Bonjour
Pour rétablir un peut d'objectivité dans cet article, l'ARCEP ne "contraint" pas Free à déployer. Ils veillent simplement à ce que tous les opérateurs investissent, et ont en janvier rappelé à Bouygues et SFR leurs obligations. Free n'a à ce jour fait l'objet d'aucun rappel.
Concernant la reprise envisagée de sites Bouygues suite au rachat, personne ne sait dire combien étaient envisagés, s'il s'agissait d'une reprise de baux ou de rachat de sites équipés. Si ça s'était fait, l'accélération éventuelle de déploiement n'aurait pas eu lieu avant mi-2017, étant donné les validations nécessaires par l'autorité de la concurrence et la transformation technique qui ne se fait pas en claquant dans les doigts.
Enfin, concernant l'itinérance, il est prévu :
1- Que Free maintienne son rythme de déploiement de 1500 sites par an
2- Que dans les zones qui le permettent déjà l'itinérance 3G soit progressivement coupée
3- Que l'itinérance nationale 3G aille à son terme fin décembre 2017 et soit éventuellement renouvelée pour les zones résiduelles
4- Que l'itinérance 2G, résultant de la licence 3G de Free continue jusqu'en 2022 environ, date à laquelle on est en droit d'attendre de Free un parc de 15 000 sites.

Et voilà. Plutôt que de citer comme dans l'article un court passage du document de l'ARCEP, voici le lien pour ceux qui s'intéressent au sujet au-delà de la simple polémique.

http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/consult-partage-reseaux-mobiles-janv2016.pdf
Le #1890827
lobo14 a écrit :

L'itinérance était un marché de dupes parfaitement conscientes. Pour Orange qui avait besoin de cash, c'était bon, pour Free qui souhaitait minimiser les investissements ça le faisait aussi. Tout a une fin: Orange n'a pas un besoin vital de cash et Free devra enfin mettre la main à la poche !
EDIT: j'ai été chez Bouygues (bien) puis SFR (pas bien) puis Orange-Sosh (très bien). Ceci pour quatre lieux différents où je me trouve régulièrement.


Perso, je ne trouve pas de diff entre sosh et bouygues
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]