ARM : des puces écoulées par milliards, mobiles ou non

Le par  |  0 commentaire(s)
ARM logo pro

Le britannique ARM, malgré le climat économique difficile et une certaine prudence vis à vis de la fin de l'année, continue d'afficher une solide croissance de ses résultats financiers.

La première quinzaine d'octobre 2012 a été marquée par une série de présentation des résultats financiers de grands groupes de l'informatique et de l'électronique qui tous affichent un ralentissement de leur activité marqué par la baisse des ventes d'ordinateurs et, pour les groupes américains, les conséquences de la remontée du dollar.

De son côté, le britannique ARM Holdings, bien qu'ayant fait preuve d'une certaine prudence concernant son activité sur le second semestre 2012, continue d'afficher une solide croissance permise par le succès des smartphones et des tablettes mais aussi par une évolution stratégique en cours qui le conduit à s'intéresser de plus en plus aux microcontrôleurs que l'on retrouve dans de plus en plus d'objets et d'appareils communicants.

Le concepteur des architectures ARM retrouvées dans la majorité des processeurs mobiles annonce un chiffre d'affaires de 227,9 millions de dollars, en progression de 18% par rapport à l'an dernier, ou 144,6 millions de livres ( +20% sur un an ), pour un bénéfice opérationnel de 68,1 millions de livres, en hausse de 22% et un gain par action lui aussi amélioré de 22%.


Un second semestre qui s'annonce tout de même solide
ARM logo proAu troisième trimestre 2012, il s'est écoulé 2,2 milliards de composants ARM, dont la moitié a été absorbée par l'industrie mobile, avec une progression des revenus issus des droits de licence sur les processeurs de 27%, notamment grâce à la famille Cortex-A et aux processeurs graphiques Mali.

Ses dernières innovations en matière d'architecture, à savoir l'ARM Cortex-A15 et le jeu d'instruction ARMv8 ( qui prépare l'ARM 64 bit nécessaires aux futurs processeurs pour serveurs ) ont attiré de nouveaux clients ce trimestre.

Tout en continuant de séduire sur les processeurs pour smartphones et tablettes de prochaine génération, ARM se félicite aussi de la progression de son activité dans les microcontrôleurs et processeurs pour téléviseurs qui participent à l'essor de l'Internet des objets et de la multiplication des possibilités d'interactions entre les objets du quotidien.

Et pour le dernier trimestre de l'année, ARM Holdings s'attend tout de même à une fin d'année plus que correcte malgré les ralentissements observés chez les fabricants de semiconducteurs et les rumeurs de sortie de certains acteurs, comme Texas Instruments, du domaine des processeurs pour smartphones et tablettes, même si elles doivent être relativisées.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]