ST : vers une séparation des activités analogiques et numériques ?

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Bloomberg
STMicroelectronics

Le fondeur franco-italien STMicroelectronics va-t-il se découper en deux entités, l'une consacrée aux activités analogiques et l'autre aux activités numériques ? La rumeur séduit les marchés qui font bondir le cours de ST de plus de 10%.

Coincé par une demande affaiblie en composants électroniques, plombé par la coentreprise ST-Ericsson qui ne trouve toujours pas son rythme de croisière, le fondeur franco-italien STMicroelectronics pourrait opter pour une scission en deux entités, l'une dédiée aux activités analogiques et l'autre aux activités numériques.

Et cette dernière, qui intégrerait ST-Ericsson, pourrait faire l'objet d'une acquisition pour laquelle le groupe coréen Samsung Electronics apparaît comme un repreneur possible, selon des informations diffusées par Bloomberg, qui indique cependant qu'il s'agit avant tout de pistes de réflexion, pas de décisions validées, mais qui, si elles aboutissent, devraient être annoncées avant la fin de l'année.

STMicroelectronicsST a déjà confirmé avoir fait appel à un intermédiaire pour envisager les options possibles pour ST-Ericsson et la réorganisation pourrait donc aller beaucoup plus loin. Le groupe doit d'ailleurs présenter en décembre un nouveau plan stratégique dont il annonce déjà qu'il reposera sur les deux axes analogique et numérique.

Si ST ne commente pas ces rumeurs, les marchés les prennent au sérieux et les considèrent positivement, faisant immédiatement grimper le cours en bourse de ST de 13%, vers les 4,92 €. Il reste à voir si ces évolutions, et leurs conséquences possibles en matière d'emploi, seront acceptées par les gouvernements français et italiens, actionnaires du fondeur, dans un contexte économique déprimé.

Complément d'information
  • ST-Ericsson : le démantèlement est confirmé
    Faute de repreneur et n'ayant plus de PDG, le spécialiste des processeurs et modems ST-Ericsson va connaître un démantèlement, avec la récupération de certaines activités par les deux sociétés mères et la fermeture des autres.
  • ST-Ericsson : toujours aucun repreneur en vue
    STMicroelectronics et Ericsson, les partenaires de la co-entreprise ST-Ericsson, n'ont toujours pas trouvé de repreneur pour le fabricant de processeurs et modems mobiles.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1046182
La cote en bourse va grimper, pas sûr que le nombre de salariés employés après l’éventuel rachat fasse de même...
Le #1046302
la prod de STµelectronics à crolles est en chômage technique 1 semaine par mois depuis début septembre...

je suis de l'avis de goloum... Ca risque de dégraisser sec !!!!!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]