Trop d'espoirs placés dans la publicité mobile ?

Le par  |  0 commentaire(s) Source : BusinessWeek
ScreenTonic

Et si la publicité mobile, dont le succès est annoncé depuis plusieurs années, se révélait bien moins lucratif que prévu ? Retour sur un modèle économique pas si certain.

ScreentonicCela fait plusieurs années maintenant que la publicité mobile est considérée comme un moteur de croissance essentiel à ce secteur. Des rapprochements ou acquisitions ont été régulièrement menés autour de trois sociétés principales : Google, Yahoo et Microsoft en vue de structurer le marché tandis que des pilotes à plus ou moins grande échelle ont été réalisés en 2006 avant le lancement des premiers services commerciaux en 2007.

Tout est donc en place pour capter les précieux revenus issus de la publicité mobile. Les analystes prévoient un marché compris entre 10 et 15 milliards de dollars autour de 2011, confirmant les attentes de l'industrie.

Et pourtant, pour l'un de ces acteurs, Screentonic, racheté en mai 2007 par Microsoft, le marché va mettre beaucoup plus de temps que prévu pour atteindre ce niveau, pour une raison finalement très simple : très peu de personnes utilisent leur téléphone pour des fonctions permettant de générer des revenus, comme l'Internet mobile.


Les contraintes sont encore nombreuses
Un certain nombre de barrières restent toujours en place, à commencer par les opérateurs, peu décidés à inonder leurs abonnés de messages publicitaires sous forme de SMS ou de mini-bannières. Mais les choses évoluent peu à peu, notamment avec le développement des portails mobiles.

Malgré la quantité de start-ups présentes sur le marché de la publicité mobile, les offres sont relativement peu différenciées et ne permettent pas ( ou pas encore ) de se démarquer du lot. Et si les revenus ne suivent pas, beaucoup d'entre elles risquent de ne pas résister à moyen terme ( un à deux ans ) si elles ne sont pas rattachées à l'un des poids lourds en compétition.

Aux Etats-Unis, l'espoir repose sur l'ouverture du réseau mobile de certains opérateurs, comme Verizon Wireless, à plus de services et plus de terminaux. Un autre moteur de croissance pourrait venir de la plate-forme Android de Google, qui promet de nouvelles opportunités.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]