Echec de la stratégie Nook : le CEO de Barnes & Noble est débarqué

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
NookColor newsstand

Face aux résultats trimestriels mitigés annoncés fin juin et à la révision de stratégie concernant les tablettes Nook, le CEO du libraire Barnes & Noble annonce son départ.

Difficile de résister face au groupe Amazon dans le secteur des liseuses et des ebooks. Le libraire américain Barnes & Noble a essayé de s'opposer aux gammes Kindle par des produits Nook, d'abord sous forme de liseuses puis dans des versions tablettes avec écran couleur, mais le bras de fer tourne à l'avantage de son concurrent.

Les difficultés du libraire concernant les ventes de produits Nook ne sont pas nouvelles et dès l'an dernier, son CEO William Lynch, évoquait la possibilité d'une séparation de l'activité en une entité distincte ou sa cession à un repreneur.

Barnes Noble logoIl a finalement maintenu le cap mais dès le début d'année 2013, il apparaissait que les ventes de hardware Nook étaient à la traîne, créant un sérieux trou dans les comptes, malgré la bonne tenue des ventes d'ouvrages numériques.

Avec les résultats de son dernier trimestre fiscal 2013 (terminé en juin), Barnes & Noble a accusé une perte significative et annonçait que s'il maintenait la conception de liseuses Nook, il abandonnait celle des tablettes tactiles, cherchant éventuellement un partenaire pour du co-développement qui consisterait surtout à apposer son nom sur le produit et à fournir le catalogue de contenus.

Nook Tablet 02 Avec désormais une forte pression pour trouver une solution au problème du hardware Nook, le CEO William Lynch n'a pas résisté au dernier bilan et aux pertes creusées de la division Nook, dont il confirmait récemment qu'elles étaient plus fortes que prévu.

Dans la foulée de l'annonce de son départ, la valeur du cours de Barnes & Noble a perdu 4% en bourse, face à l'absence de successeur désigné (le directeur financier reprend le poste par intérim) et de visibilité sur les prochaines initiatives du groupe, faisant plonger sa valorisation sous la barre du milliard de dollars, rapporte le Wall Street Journal.

Que faire de la branche Nook, désormais ? Microsoft aurait des vues sur la co-entreprise Nook Media dans laquelle le groupe de Redmond est partenaire mais cela ne résoudra pas tous les soucis. Par ailleurs, si les ventes de matériel pèchent, celles des ebooks résistent et continue de créer de la valeur. Il ne faudrait peut-être jeter le bébé avec l'eau du bain.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]