Barnes & Noble : cherche partenaire désespérément pour tablettes Nook

Le par  |  0 commentaire(s)
NookColor newsstand

En annonçant les résultats financiers (pas très bons) de son dernier trimestre fiscal 2013, le libraire Barnes & Noble annonce qu'il veut réduire la voilure dans la fabrication de liseuses et tablettes Nook en se cherchant un partenaire pour les co-produire.

Le dernier trimestre fiscal 2013 du libraire américain Barnes & Noble est marqué par des revenus en chute de 10% par rapport même trimestre l'an dernier et par un chiffre d'affaires annuel en recul de 6% par rapport à l'an dernier.

Dans ce tableau mitigé, la branche des liseuses et tablettes Nook pèse lourd, reculant de 34% par rapport à la fin d'année 2012 et de presque 17% sur l'ensemble de l'année par rapport à l'exercice fiscal 2012. Barnes & Noble ne fait plus trop mystère de l'impossibilité de contrer son concurrent Amazon et ses liseuses Kindle, malgré des initiatives comme l'intégration du portail Google Play dans ses tablettes Nook, ces dernières tournant sous Android.

Si les ventes de contenus numériques sont satisfaisantes, la fabrication des appareils Nook devient une charge trop lourde à supporter pour le libraire qui a déjà évoqué la possibilité de séparer cette activité pour en faire une entité indépendante ou de la revendre.

NookColor newsstand

Sans aller encore jusque là, le libraire annonce une refonte de la branche Nook. Les liseuses, et notamment les gammes Simple Touch et Glowlight (avec éclairage frontlight), resteront fabriquées en interne, tandis que les tablettes tactiles couleur seront fabriquées en association avec un partenaire...qui reste à trouver (ou du moins à officialiser) et qui sera sans doute le premier pas vers une séparation franche.

Certains pensent déjà à Microsoft qui a négocié un partenariat autour des livres scolaires, jusqu'à envisager de racheter la co-entreprise formée, Nook Media, pour 1 milliard de dollars, afin d'organiser la résistance à l'offensive sur le secteur de l'éducation par Apple et son iPad.

Dans le même temps, Barnes & Noble promet de continuer à étoffer son catalogue d'ebooks et de créer de nouvelles applications Nook. Cette stratégie doit lui permettre de réduire significativement les pertes associées au hardware Nook, sous forte pression de la part d'Amazon, leader du marché des ebooks, et de ses gammes Kindle et Kindle Touch.

En attendant de trouver le partenaire idéal, Barnes & Noble continuera d'écouler ses stocks de tablettes Nook HD et Nook HD+ et d'en assurer le support. Les stocks de produits Nook en attente ont pesé pour 222 millions de dollars sur les 475 millions de dollars de perte EBITDA ( résultat avant impôt et amortissement) enregistrés sur l'ensemble de l'exercice fiscal 2013.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]