Bientôt la fin des smartphones BlackBerry si la rentabilité ne suit pas MàJ

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Reuters
BlackBerry Q5 logo

Comme Nokia abandonnant son activité de fabrication de mobiles après avoir été durant des années numéro un mondial, le fabricant BlackBerry pourrait cesser de fabriquer des smartphones si la rentabilité de la branche ne suit pas.

Le fabricant canadien BlackBerry se réinvente un avenir, sous l'impulsion de son CEO John Chen, qui doit passer par un repositionnement sur les logiciels et services aux entreprises. La fabrication de smartphones BlackBerry est maintenue mais avec quelques ajustements qui vont aussi dans le sens d'un aiguillage vers le marché pro, en remettant par exemple le clavier physique au goût du jour.

Les smartphones BlackBerry ont constitué un grand succès de la marque et une référence en matière de messagerie mobile durant des années, créant des addictions et même des pathologies liées à une utilisation excessive (le "pouce BlackBerry").

BlackBerry Q5 logo Mais dans ce nouveau contexte, le CEO de BlackBerry regarde les choses en face et reconnaît que l'activité emblématique de fabrication des smartphones pourrait être stoppée s'il est trop compliqué de la rentabiliser.

Le point d'équilibre serait autour de 10 millions de smartphones livrés annuellement. Reuters rappelle que si le fabricant était capable d'écouler plus de 50 millions de smartphones durant son année fiscale 2011, moins de 2 millions d'unités ont été prises en compte dans son chiffre d'affaires du dernier trimestre.

BlackBerry cherche par ailleurs son salut dans des alliances avec les entreprises de secteurs connexes, comme la santé ou les services financiers pour tenter de leur vendre des services de communications sécurisées.

Cette réorientation pourrait aller jusqu'à des fusions-acquisitions, a indiqué John Chen qui compte profiter du climat de suspicion généré par les révélations des documents d'Edward Snowden sur les écoutes généralisées.

Toujours est-il que le CEO a le sens de l'urgence et qu'il sait qu'il devra réagir face à des situations de court terme, en les provoquant au besoin, et non laisser venir les choses comme a pu le faire la précédente direction : "je suis en train de perdre de l'argent et de brûler du cash", explique-t-il pour justifier les évolutions stratégiques en cours, avec un intérêt renouvelé pour le marché M2M (Machine to Machine), peut-être son prochain Eldorado.

MàJ 16h00 : Dans un billet sur le blog officiel Inside BlackBerry, John Chen indique que les propos qui lui sont attribués dans l'article sont sortis du contexte et qu'il n'est pas question d'abandonner cette activité à court terme.

Tout en investissant dans de nouveaux segments d'activité, comme le M2M, John Chen se dit toujours attaché à proposer des terminaux BlackBerry avec toujours la présence du clavier comme élément fédérateur et emblématique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1712692
Ca ne sert a rien de reinventer un avenir s'il sont incapables d'innovations !
Les grosses boities qui coulent, c'est bien fait pour leur pomme.

Le #1713062
Personne n'a jamais fait le lien publiquement, mais je crois de mon côté que BLACKBERRY réputé pour son intracabiloté et inviolabilité a perdu toute sa crédibilité en dénonçant ses clients lors des émeutes à Londres. Pour ma part moi qui étaient à l'écoute de leur produit et innovations, j'avoue avoir été totalement étranger à cette marque depuis ces événements.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]