Blekko : concurrent de Google à l'esprit wiki

Le par  |  0 commentaire(s)
Blekko

Un nouveau moteur de recherche fait son apparition avec pour but de concurrencer Google via notamment l'affichage de résultats issus des internautes eux-mêmes.

BlekkoLe moteur Bing est actuellement perçu comme le concurrent le plus crédible à l'hégémonie de Google dans la recherche Web. Si l'on en croit une récente déclaration du PDG de la firme de Mountain View, Bing est le principal concurrent de Google. Eric Schmidt élude ainsi les autres domaines où Google est présent, et considère Bing comme un moteur de recherche " hautement compétitif ' dont le développement est bien conduit.

Un nouveau venu va tenter de se mêler à la bagarre. Blekko revendique l'adoption du modèle Wikipédia ( et donc du wiki ) afin d'assurer une plus grande pertinence des résultats affichés. Une idée pas tout à fait nouvelle en apparence si l'on se souvient de l'expérience collaborative Wikia Search du fondateur de Wikipédia qui a finalement débouché, faute de succès, sur un service de questions / réponses. La mise en application dans Blekko est toutefois bien différente.

Lancé lundi en version bêta publique, le fonctionnement de Blekko repose sur le recours par une communauté d'utilisateurs volontaires et enregistrés de slashtags. Pour l'utilisateur final, un mot clé précédé du symbole / peut ainsi être ajouté à la fin d'une requête de recherche afin de limiter les résultats à une liste de sites qui auront reçu l'assentiment de la communauté.

Des slashtags sont déjà prédéfinis tandis que d'autres peuvent être créés. Ces slashtags peuvent notamment se révéler utiles afin d'isoler des résultats alors qu'une requête peut prêter à ambiguïté comme par exemple pour Paris qui est aussi le prénom de Paris Hilton. Un slashtag permet de préciser le contexte de recherche. Pour guider l'utilisateur, les slashtags sont par ailleurs suggérés lors de la saisie.

Directement sous une entrée affichée par Blekko, un utilisateur enregistré peut signaler un résultat comme du spam et effectuer d'autres opérations. Il existe donc à la manière de Wikipédia une forme d'auto-régulation, tandis que les éditeurs de Blekko ont déterminé une série de sites de confiance dans certains domaines comme la santé, et ont exclu des sites dont les informations sont considérées comme moins fiables et que l'on retrouve pourtant parmi les premiers résultats renvoyés par Google.

Disponible uniquement dans une version en anglais pour le moment, Blekko brasse près de 3 milliards de sites Web avec donc en plus cette touche wiki. Rappelons que Google avait offert aux utilisateurs la possibilité de jouer sur la pertinence des résultats affichés via la fonctionnalité SearchWiki qui a été abandonnée en début d'année.

Le projet Blekko a vu le jour en 2007 et a obtenu un investissement de 24 millions de dollars. Blekko projette de gagner de l'argent en vendant des publicités basées sur les slashtags et les résultats de recherche.


Tester le moteur de recherche Blekko

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]