Blue Origin : la capsule pressurisée pourrait se crasher la prochaine fois

Le par  |  3 commentaire(s) Source : GeekWire
Blue-Origin-lancement

Un parachute défectueux pour l'atterrissage de la capsule d'équipage lancée par la fusée New Shepard. Un incident qui sera voulu pour le prochain tir de la fusée réutilisable de Blue Origin.

Le prochain vol programmé par la société Blue Origin de Jeff Bezos ne se terminera peut-être pas bien. La capsule pressurisée risque en effet d'avoir quelques difficultés à l'atterrissage. Un incident est en effet programmé de manière intentionnelle.

Un parachute géant de la capsule d'équipage sera volontairement défectueux et il s'agira de tester l'engin suborbital dans des conditions périlleuses. Un crash n'est pas acté d'avance pour autant. Trois parachutes indépendants sont utilisés pour ralentir la descente, sans compter l'action d'un système de rétro-poussée.

Prévue pour accueillir six personnes - ou plutôt touristes - la capsule voyagera une nouvelle fois sans équipage. En fonction des résultats, de premiers pilotes d'essai pourront embarquer à bord l'année prochaine, sachant que la manœuvre est entièrement automatisée.

C'est à partir de 2018 que Blue Origin devrait envoyer des touristes fortunés et scientifiques, juste au-delà des 100 km d'altitude, soit la frontière entre la Terre et l'espace, et pour expérimenter un état d'apesanteur pendant 4 minutes.

  

Le lanceur New Shepard de Blue Origin est une fusée voulue réutilisable. New Shepard a décollé et atterri avec succès trois fois successivement depuis novembre 2015. Lors du dernier vol d'essai au Texas début avril, la capsule pressurisée a ralenti sa vitesse à près de 2 km/h avant de se poser. La prochaine fois sera plus problématique…

  

En avril, le booster avait atterri à la verticale à moins de 7 km/h. Il avait été testé un redémarrage du moteur de propulsion à 1,1 km du sol. La date du prochain vol d'essai n'a pas été communiquée par Jeff Bezos qui prévient généralement juste avant.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1899391
" il s'agira de tester l'engin suborbital dans des conditions périlleuses."

C'est pas mal comme réflexion. Il n'y qu'en condition de test périlleuse qu'on arrive à faire progresser la sécurité, pas quand tout va bien.
Le #1899471
il y a un début à tout !:
A quand le premier crash ?
Le #1899478
Super pour Bezos mais de son côté SpaceX arrive à le faire sans aucun parachutes...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]