Montres connectées : 500% de croissance en volume entre début et fin 2013

Le par  |  2 commentaire(s)
pub galaxy gear

Le battage médiatique et les efforts marketing autour des montres connectées sont en train de créer l'amorce du marché pour les accessoires du wearable computing, note le cabinet d'études Canalys.

La visiblité apportée par les géants de l'industrie électronique sur les montres connectées, avec tout leur poids économique et marketing, a mis l'accent sur ce qui n'était jusque là qu'un marché de niche. Le succès de ces nouveaux produits doit encore se construire sur le long terme mais le cabinet d'études Canalys observe déjà le bond des ventes entre le début et la fin de l'année 2013, marquée par l'arrivée des montres Galaxy Gear de Samsung et Smartwatch 2 de Sony (entre autres) en septembre, lors du salon IFA de Berlin.

Canalys logo S'il s'est écoulé 200 000 montres connectées sur le premier semestre 2013, ce volume devrait s'être multiplié par 6 sur la seconde moitié de l'année, selon les estimations des analystes, qui s'appuient notamment sur l'annonce de Samsung sur les 800 000 Galaxy Gear écoulées en l'espace de deux mois et dont les volumes devraient continuer à bien progresser avec les efforts marketing de fin d'année.

La montre Pebble connaît aussi un joli succès et les dernières mises à jour et API, avec la possibilité de la contrôler depuis iOS 7, devraient continuer de la rendre attractive. Les analystes de Canalys notent le dynamisme du secteur naissant des produits du wearable computing et anticipent qu'après une phase de tâtonnements, 2014 sera le point d'inflexion de ce marché, qui n'est donc pas une simple mode du moment.

Canalys identifie plusieurs composantes de l'industrie de l'électonique qui vont profiter ces prochaines années de l'attrait pour les gadgets du wearable computing :

  • les SoC (System on Chip)
  • les capteurs de fitness et santé
  • les affichages à faible consommation d'énergie
  • les OS mobiles
  • les matériaux et le design

Les analystes suggèrent que les SoC pour smartphones actuels sont peu adaptés pour le wearable computing et consomment encore trop d'énergie. Les composants des SoC ne sont pas optimisés pour ce nouveau cadre, tandis que l'inclusion de nouveaux capteurs absents des appareils mobiles, comme le monitoring cardiaque, participeront au succès des produits du wearable computing.

Les choses sont en train de se mettre en place (la montre Qualcomm TOQ est là pour le démontrer) et le salon CES 2014 de Las Vegas en janvier prochain devrait déjà donner un aperçu des avancées qui se diffuseront dans des produits sur le reste de l'année.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1598272
+500% à partir de 1 montre, ça ne veut pas dire grand chose. La seule chose de sûre c'est que les montres connectées, actuellement, c'est du pipeau. Ca ne sert à rien sinon à pourrir la vie de son utilisateur (grosses, lourdes, laides, à recharger constamment, etc.).
Le #1598682
...et en plus c'est basé sur du vent:

"...ce volume devrait s'être (sic!) multiplié par 6 sur la seconde moitié de l'année, selon les estimations des analystes..."

les estimations des analystes...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]