Chargeurs sans fil : un marché potentiel de 4 milliards de $

Le par  |  0 commentaire(s)
In-Stat logo

Si le marché des chargeurs sans fil parvient à se stabiliser et à faire émerger une technologie du lot, c'est un marché de 4 milliards de dollars qui se profile à l'horizon 2014, prédit le cabinet d'études In-Stat.

In-Stat logoLe marché des dispositifs de chargement sans fil a bougé en 2010. Plusieurs appareils utilisant diverses technologies ont été commercialisés et certains protocoles ont été mis en avant, poussés par des groupes de promotion.

La promesse du chargement sans fil est de simplifier le geste en éliminant les câbles et les multiples chargeurs ( souvent oubliés sur la prise murale, consommant allègrement de l'énergie pour rien ) alors que se sont multipliés les petits équipements électroniques dans nos quotidiens.

A la place, il suffira de poser l'appareil en question sur un simple support ( qui pourra être discrètement intégré dans du mobilier ) pour activer automatiquement sa recharge, selon divers mécanismes ( induction, conduction... ).

Le marché n'en est qu'à ses balbutiements et doit encore faire généralement appel à des éléments externes ( coques spéciales à ajouter aux appareils, par exemple ) et les acteurs attendent impatiemment ( depuis plusieurs années, en fait ) une intégration directe dans les appareils électroniques.


La standardisation ouvrira le marché

Or les fabricants attendent de leur côté de savoir vers quelle technologie se tourner. C'est le classique problème d'amorçage du marché. Une fois résolu, ce qui ne devrait plus être long au vu des efforts du Wireless Power Consortium, c'est un marché de 4 milliards de dollars qui se constituera d'ici 2014.

En dehors de quelques initiatives isolées ( Palm, Dell ), aucun acteur ne peut encore se risquer à proposer ses solutions pour influer sur le marché et 28,3% des sociétés interrogées par In-Stat estiment que l'absence de standard empêche le développement du marché.

Une fois un consensus trouvé, le secteur devrait évoluer rapidement, d'abord avec les utilisateurs précoces ( early adopters ) qui vont constituer un marché de niche, ensuite de façon plus massive, ce qui va contribuer à faire baisser les prix des dispositifs et faciliter leur intégration.

In-Stat voit une domination à court terme des systèmes de recharge à induction et s'attend à ce que ces dispositifs soient largement proposés dans les véhicules ( voir notre dossier sur Qualcomm et sa technologie eZone au MWC 2010 ).

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]