Terres rares : la Chine va réduire ses exportations en 2012

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Associated Press
Chine logo pro

Première exportatrice, et de loin, de terres rares dont sont extraits des éléments indispensables aux produits électroniques, la Chine a annoncé qu'elle allait encore réduire ses quotas d'exportation en 2012.

Chine drapeauLa Chine possède d'importants gisements de terres rares, à partir desquelles sont extraits des éléments utilisés dans l'industrie électronique et se trouve en être de très loin ( plus de 95% ) le premier fournisseur. Des gisements existent ailleurs dans le monde mais ils servent de réserve stratégique ou leur exploitation est tout simplement moins bon marché, quand il ne s'agit pas de champs prospectifs.

Or le pays, conscient de son rôle dominant, entend ne pas épuiser trop vite ses réserves au profit du reste du monde et a commencé à réduire ses volumes d'exportation, tout en utilisant cette ressource comme une arme économique pour appuyer ses intérêts face à ses principaux clients que sont les Etats-Unis, l'Europe et le Japon.

La décision de réduire les exportations a donc entraîné des protestations de la part de l'Occident qui trouve bien pratique de pouvoir exploiter ces terres rares à bon prix, malgré le risque issu de l'énorme dépendance vis à vis de la source d'approvisionnement.


Réduire l'offre pour maintenir des prix élevés
Jouant de ce ressort, le gouvernement chinois vient de fixer à 10546 tonnes son quota d'exportation de terres rares pour le premier semestre 2012, soit près de 30% de moins que l'an dernier pour la même période.

La mesure consiste aussi à maintenir les prix dans un cycle économique difficile en Occident qui, avec la chute des ventes d'ordinateurs, a aussi freiné la demande en terres rares, obligeant la Chine à en ralentir l'exploitation. Elle a d'ailleurs réduit à 11 le nombre de sociétés productrices autorisées à l'export, contre 26 précédemment.

Avec des prix maintenus élevés malgré une demande affaiblie, les fabricants chinois de produits électroniques se trouvent avantagés tandis que les sociétés occidentales peuvent être incitées à délocaliser en Chine pour répondre à cette problématique des prix, suggère l' Associated Press.

Cette pression économique incite les autres pays à réactiver à court terme des sites d'exploitation des terres rares en Australie, en Asie et en Amérique du Nord.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #879021
Le jour ou les terres rares seront trop cheres, on pensera enfin à améliorer la réccupération des métaux sur les appareils HS... Faudra bien justifier un jour l'ecotaxe qu'on nous facture...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]