Conflit avec Hachette : Amazon cherche désormais le soutien des lecteurs

Le par  |  3 commentaire(s)
Amazon hachette Apple

Le conflit entre le géant de la vente en ligne Amazon et le groupe d'édition français Hachette n'a pas fini de faire parler. Et l'affrontement prend désormais une nouvelle dimension, Amazon cherchant à mettre les lecteurs de son côté.

Un conflit oppose depuis quelques mois déjà la société Amazon et Hachette Book Group, l'éditeur français. En cause : les marges de l'éditeur jugées trop importantes par le site de vente en ligne qui souhaiterait tirer les prix des livres en version numérique vers le bas.

amazon Et les attaques se multiplient de toute part, Amazon souhaitant faire fléchir l'éditeur, les délais de livraison des oeuvres publiées par Hachette s’est allongée sur le site marchand et certaines précommandes annulées ou complètement évitées par Amazon.

Plus récemment, Amazon partageait la proposition lancée à Hachette, pointant du doigt la nécessité de diminuer les marges de l'éditeur, stipulant " Nous pensons qu'Hachette partage une trop petite part de son chiffre d'affaires avec les auteurs aujourd'hui, mais finalement ce n'est pas de notre ressort." Le site tentait ainsi de rallier les auteurs à sa cause, expliquant qu'il n'était pas normal de voir des livres électroniques vendus plus de 20 euros quand aucuns frais d'impression ou de diffusion ni même de stockage n'étaient justifiés.

Amazon indiquait également que Hachette récupérait 70 % des recettes générées par la vente de livres tout en redistribuant à peine 7 à 15 % des revenus aux auteurs.

Hachette s'est également défendu d'entente sur les prix du livre électronique suite à des accusations : " Hachette fixe les prix du livre électronique seul sans entente quelconque avec qui que ce soit. Nous fixons nos prix bien en dessous des prix du livre classique pour prendre en compte les économies faites sur l'impression et la livraison." Michael Pietsch, directeur général de HBG ajoute également " Le conflit a commencé parce qu'Amazon veut se faire beaucoup de profits et une grosse part de marché au détriment des auteurs, des libraires et de nous-mêmes."

Désormais, Amazon souhaite donc se mettre les lecteurs dans la poche, en indiquant vouloir imposer un tarif unique à 9,99 dollars sur le livre électronique : " Plus de 80 % des livres électroniques que nous éditons sont vendus à 9,99 dollars voire en dessous. Mais nous savons par expérience qu'il n'y a pas de prix identique pour tous les livres électroniques et que tous ces ouvrages ne valent pas tous 9,99 dollars " rétorque M. Pietsch.

Amazon invite donc les lecteurs à écrire directement à Michael Pietsch pour maintenir la pression : " Nous n'abandonnerons pas le combat pour des prix de livres électroniques raisonnables. Nous sommes convaincus que rendre les livres accessibles est bon pour la culture. Nous avons besoin de vous. S'il vous plait écrivez à Hachette et mettez-nous en copie.", un message auquel est joint l'adresse électronique du directeur de HBG.

Mieux encore, Amazon donne quelques suggestions à ses partisans, histoire d'éviter le syndrome de la page blanche au moment de rédiger un email, des phrases types à insérer sont ainsi proposées : " Nous avons remarqué votre entente illégale. S'il vous plait arrêtez de nous faire payer trop cher les livres électroniques.", " Baissez le prix des livres électroniques aiderait le développement de la lecture.", " Arrêtez d'utiliser les auteurs comme moyen de pression," ou encore " Rappelez-leur que les auteurs n'ont pas tous le même avis sur le conflit."

Une dernière phrase qui prend tout son sens à l'heure actuelle : ce sont les auteurs qui sont véritablement pris en otage dans le conflit qui oppose les deux géants. Car si Hachette récupère actuellement une grande partie des revenus générés par la vente de livre, le blocus opéré par Amazon ces derniers mois pèse un peu plus chaque jour sur les auteurs. Un collectif d'auteurs a d'ailleurs aussitôt répondu aux propositions d'Amazon en invitant les auteurs à contacter Jeff Bezos, le patron d'Amazon, pour lui partager leur avis sur la situation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1804784
Amazon veut du pognon, on est tous d'accord... mais dans cette histoire, l'intérêt des auteurs rejoint clairement celui d'Amazon. Hachette s'empiffre sur le dos de leurs auteurs qui n'avaient pas d'autre choix jusqu'à aujourd'hui de se faire tondre en crevant la dalle. Ne toucher qu'à peine 15-20% de SON oeuvre (c'est encore pire pour la musique), sans compter l'Etat qui vient finir d'achever le tout en prélevant encore 70% de ce qui reste, c'est ignoble.

L'auto-édition via le support de plateformes comme Amazon (et d'autres) est une bouffée d'air frais pour les auteurs, qu'il s'agisse des livres comme de la musique. Vive le progrès.
Le #1804805
Un peu de concurrence ne peut pas faire de mal.
C'est vrai qu'Amazon est un ogre mais grâce à lui nous avons des prix très attractifs et pas seulement sur les livres.
Le #1804810
les faits sont là, avec Amazon les gens achètent des bouquins qui sont trop chers en France. (souvent le prix est x 2 par rapport aux US, même pour un livre d'origine française)


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]