Cyberattaques : l’Union européenne sera plus sévère avec les hackers

Le par  |  5 commentaire(s) Source : The Verge
Union Européenne

Les hackers qui s’attaquent aux états de l’Union européenne devront prochainement répondre plus sérieusement de leurs actes, de nouvelles mesures entrant en vigueur dans les mois à venir.

L’Union européenne a décidé de s’attaquer à bras le corps de la criminalité en ligne et des cyberattaques. De nouvelles mesures ont ainsi été proposées par les députés européens ce jeudi.

Phackerarmi ces nouvelles législations, un ensemble de sanctions revues à la hausse pour les auteurs de cyberattaques.

Les hackers encourent ainsi jusqu’à 2 ans de prison ferme pour accès, ou tentative d’accès à des informations privées de façon illégale.

Une peine portée à 5 ans si la cible est une infrastructure critique comme une centrale électrique, un organisme de transport public, ou des serveurs de gouvernement.

La nouvelle loi interdit et sanctionne également formellement l’interception de communications, l’ingérence dans les bases de données, la production et la vente d’outils permettant d’aider à ces pratiques.

Le Parlement européen souhaite également contrecarrer l’utilisation des botnets avec un élargissement des sanctions. Ainsi, ce sont désormais à la fois les créateurs et les bergers de botnets qui encourent une peine de prison de 3 ans ferme.

Les membres de l’Union européenne auront deux ans pour accepter et ratifier ces nouvelles lois, à l’exception du Danemark qui a déjà annoncé souhaiter conserver sa législation actuelle.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1394782
C'est une bonne chose, sauf que les hackers utilise généralement des vpn anonyme qui ne sont pas dans l'UE. Je ne sais comment ceux qui sont chargés de ces affaires vont pouvoir les retrouver...
Le #1394842
Et sinon, c'est prévu aussi de poursuivre les hackers qui font ce genre de chose pour le gouvernement (PRISM, etc)?
Le #1394882
Hacker son voisin: 2 ans de prison
Frapper son voisin: 6 mois max





Le #1395632
Attaquer un RER avec vols et violences ayant entrainées des blessures : sursis et avertissement verbal !
Le #1395812
C'est : faites ce que je dis, faites pas ce que je fais.
On n'a pas le droit d'espionner les infrastructures d'Etat, mais l'Etat s'autorise un contrôle limite inquisiteur sur tous les citoyens, et aussi pour certaines personnes à l'étranger.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]