Scandale : des sans-abris embauchés pour participer au nettoyage de la centrale de Fukushima

Le par  |  13 commentaire(s) Source : The Verge
fukushima centrale nucléaire

Depuis un peu plus d'un mois, la vaste opération de nettoyage et de sécurisation du site nucléaire de Fukushima a été entamée au Japon. Mais après le scandale de l'annonce tardive des risques pour la population suite à l'incident nucléaire de l'un des réacteurs, c'est un nouveau scandale qui éclabousse le gouvernement nippon.

En 2011, un séisme au large des côtes japonaises entrainait la formation d'un tsunami qui a ravagé une partie de l'usine nucléaire de Fukushima. Par la suite l'un des réacteurs est entré en fusion, son système de refroidissement ayant été endommagé et diverses fuites ont amené à former un périmètre de sécurité de plusieurs dizaines de kilomètres autour du site, forçant des milliers de Japonais à abandonner leur domicile.

fukushima Dans un premier temps, le premier ministre japonais ainsi que Tepco, la société qui exploite la centrale avaient minimisé les risques et refusaient d'aborder le sujet d'une catastrophe nucléaire. Aujourd'hui, un nouveau scandale éclate : Reuters vient d'annoncer avoir découvert que les équipes de nettoyage du site iraient jusqu'à recruter des sans domiciles fixes pour mener à bien l'opération de décontamination de la centrale.

Un rapport de l'agence explique ainsi comment des SDF sont recrutés directement dans les gares, puis acheminés jusqu'à la centrale en bus pour effectuer le transfert de déchets radioactifs. Certains d'entre eux ne seraient même tout simplement pas payés, puisqu'une fois leur salaire versé, une taxe leur est prélevée pour régler la nourriture et le logement qui leur est fourni sur place.

Reuteurs indique que la sous-traitance du nettoyage de la centrale aurait ainsi ouvert la porte au crime organisé qui se partagerait une grande partie du budget alloué au projet, soit 35 milliards de dollars. Des réseaux mafieux auraient ainsi monté un système de travailleurs clandestins envoyés sur la centrale pour nettoyer les boues contaminées.

Les déchets et matières radioactives sont stockés en attendant la construction d'un site temporaire. Le Japon a déjà débloqué un budget pour la création du site de stockage qui sera réalisé à proximité de la centrale. Le site sera capable d'accueillir une partie des 28 millions de mètres cubes de débris radioactifs pendant les 30 prochaines années, ou jusqu'à ce qu'un site définitif ne soit construit.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1610132
En France, ça ne pourrait pas exister, puisque nous n'avons pas 35 milliards de $.
Le #1610182
.....comme nous n'avons pas de sans abri et que le chômage est en régression.... voire n'existe plus depuis le sacre F.G.M.



si si c'est françois les gonades molles qui l'a dit.
Le #1610192
Une démocratie ne pourrait jamais faire ça!
Le #1610252
L'EDF japonais aux SDF "on vous donne plus que la lumière .... vous rayonnez "
Le #1610302
Bientôt une nouvelle drogue chez vous: Les sels de Fuku!
Le #1610472
matou1313 >>>Et ils peuvent même chauffer leurs voisins puisqu'ils irradient !!!!

Avec Tepco, plus besoin de logements sociaux !!!!!!
Le #1610532
jeanlucesi a écrit :

Une démocratie ne pourrait jamais faire ça!


En même temps, quand on voit comment les soit-disant grandes démocraties du monde se sont totalement désintéressé de Fukushima comme si ce n'était qu'un banal incident...
Le #1610542
J'extrapole, mais la raison me semble évidente, non? 35 Milliards d'alloués, comment décide-t-on, dans notre monde capitaliste, de ceux qui feront le boulot? Par un appel d'offre pardi! Forcément, des mafieux qui exploitent des sdf, ça devait-être un sacré bon rapport qualité/prix, donc appel d'offre gagné haut la main...
Le #1610652
Tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins ....
même les plus "salopards" ...
Le #1610862
Et s'ils n'avaient pas été SDF mais des volontaires lambda, ça aurait été plus acceptable ? Moi, qu'un SDF informé et bien rémunéré fasse ce boulot (avec toute les mesures de sécurité que cela implique) ça ne me choque pas. Surtout s'il voit ainsi le moyen de rendre service à la collectivité (raisonnement très Japonais et difficile à comprendre pour nombre de Français, OK).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]