Le gouvernement valide le schéma du dividende numérique

Le par  |  0 commentaire(s)
francois-fillon

Comme espéré, le Premier Ministre François Fillon a validé le plan de réutilisation des fréquences hertziennes libérées par le passage de l'analogique au numérique (le dividende numérique) et conforte la création d'une sous-bande pour des services mobiles très haut débit.

francois fillonLe dividende numérique, ces portions de spectre de fréquences libérées par la migration future de la diffusion analogique de la télévision à un mode numérique, fait l'objet de toutes les attentions depuis plus d'un an.

Diffuseurs de chaînes et opérateurs de télécommunication convoitent en effet cette précieuse bande de fréquences située en bande UHF, en dessous de 1 GHz, dont les propriétés de propagation du signal et de pénétration dans les habitations permet de créer des couvertures réseau étendues avec peu d'émetteurs.

Plusieurs études ont montré tout l'intérêt de réserver une zone de fréquences pour des services mobiles à très haut débit tout en laissant la majorité du spectre aux diffuseurs. L' Arcep, régulateur français des télécommunications, avait émis des recommandations en ce sens, attirant l'attention sur la sous-bande 790-862 MHz telle qu'identifiée par la CMR ( conférence mondiale des radiocommunications ) fin 2007.


François Fillon fixe le schéma national de passage au numérique
Et ces remarques ont été prises en compte par le gouvernement qui vient, par l'intermédiaire d'une décision de François Fillon, Premier Ministre, de valider un schéma national devant faciliter la migration de l'analogique au numérique d'ici le 30 novembre 2011, et publié au Journal Officiel du 23 décembre 2008.

Les fréquences du dividende numérique devront servir à créer 11 multiplexes nationaux de TNT pour faciliter l'extension de la diffusion de télévision haute définition, mais aussi 2 multiplexes de TV Mobile ( TMP ou Télévision Mobile Personnelle, au format DVB-H ).

La radio numérique est également concernée et pourra se développer sur la bande III UHF, répondant ainsi aux voeux des diffuseurs de radio, qui avaient lancé un appel aux pouvoirs publics en juin dernier. Enfin, la sous-bande 790-861 MHz sera bien dédiée aux services mobiles haut débit, de même que la bande 2.500-2.690 MHz, en cours d'harmonisation européenne.

Ces deux portions, en partie détenues par le Ministère de la Défense, devront faire l'objet de négociations supplémentaires pour établir un calendrier de sortie.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]