Dossier Bolloré Telecom : expérimentation WiMAX sur Antibes

Le par  |  0 commentaire(s)
Bollore Telecom Maki WiMax 01

Bolloré Telecom a donné vendredi dernier le coup d'envoi d'une expérimentation WiMAX 802.16e couvrant la marina d'Antibes. Elle doit permettre de tester en conditions réelles les débits et les applications, ainsi que la qualité de l'infrastructure, fournie par l'israélien Alvarion. Elle donne aussi l'occasion de tester la web-box Maki, développée en interne, destinée aux particuliers et se voulant très simple d'utilisation et interactive.

wimaxParmi les technologies mobiles pouvant succéder aux réseaux 3G / HSPA ( High Speed Packet Access ), il y a eu plusieurs candidats en concurrence, chacun permettant d'améliorer les débits mais aussi de préparer la fusion entre réseaux mobiles et fixes, en modifiant l'architecture interne pour se rapprocher du modèle des réseaux tout-IP.

Si les services voix ont constitué le gros de la demande jusqu'à présent, ce sont d'autres services qui sont désormais au coeur des stratégies de croissance des opérateurs : les usages data représentent une part croissante de leurs revenus, à la faveur de l'augmentation des débits et de l'apparition de forfaits " illimités ", tandis que les usages voix, bien que toujours importants, ont des perspectives de croissance beaucoup plus étroites.

L'avènement des usages data est de nature à transformer radicalement notre perception de l'informatique en situation de mobilité. Désormais, il est possible d'être relié à Internet, d'échanger des informations et d'en recevoir, à tout moment et sur tout type d'appareil : téléphone portable, baladeur, ordinateur, gadgets divers...


LTE, chouchou des opérateurs établis pour le proto-4G
Cette mobilité exacerbée a des conséquences sur les utilisateurs grand public comme sur les professionnels, modifiant les habitudes et les méthodes de travail. Et si les débits actuels se rapprochent des offres d'Internet fixe par ADSL, les prochains standards permettront d'aller beaucoup plus loin.

LTE logo proPour les opérateurs, faire le bon choix du standard en fonction de ses objectifs est donc crucial. Deux normes ont peu à peu émergé pour succéder éventuellement aux réseaux HSPA actuels. L'une des plus attendues est LTE ( Long Term Evolution ), qui prend la suite directe des développements UMTS et pour laquelle bon nombre de gros opérateurs ont déjà déclaré leur soutien.

Elle promet des débits très importants, se rapproche de la notion de réseaux tout-IP et a fait l'objet d'un fort engagement de l'industrie pour en mettre rapidement au point les différentes composantes. Mais il reste encore des questions à régler, dont celui de la disponibilité des fréquences, que le dividende numérique pourrait lui apporter.

Si les premiers réseaux mobiles LTE pourraient voir le jour dès 2010, sous la poussée d'acteurs comme NTT DoCoMo au Japon ou TeliaSonera en Suède et en Norvège, le gros des opérateurs devrait s'y mettre autour de 2012 / 2013.


WiMAX, challenger pour petits et grands opérateurs
L'autre grande norme en concurrence, c'est le WiMAX. Sa force est qu'elle est déjà finalisée et fait l'objet de déploiements commerciaux chez différents opérateurs dans le monde. Avec ses différents profils ( fixe, nomade, mobile ), elle peut répondre à divers scénarios et a été vue comme une solution pour la BLR ( Boucle Locale Radio ), dernier élément de l'infrastructure réseau avant l'utilisateur final, dans les zones ne disposant d'accès fixe haut débit à Internet ou pour lequel il est difficile à mettre en place.

En France, où seuls les usages fixes et nomades sont pour le moment autorisés, l'Arcep suit de près le déploiement des stations de base, très en retard sur les obligations des détenteurs de licence, qui ont préféré attendre de disposer d'équipements compatibles avec les différents profils et non pas seulement avec l'usage fixe.

Logo BolloréIl existe plusieurs acteurs pour l'exploitation des licences, les plus importants étant Free, seul détenteur d'une licence nationale, et Bolloré Télécom, qui détient la majeure partie des licences régionales depuis 2006.

Le WiMAX ne propose pas de débits aussi élevés que LTE mais il dispose de deux ans d'avance commerciale et peut être déployé dès à présent. Si en 2007 / 2008, il apparaissait comme un concurrent direct, son positionnement a peu à peu évolué, mettant en avant son côté plutôt complémentaire.

Les deux standards possèdent d'ailleurs des éléments en commun et un rapprochement autour d'évolutions futures n'est pas exclu. C'est en tout cas une piste pour Intel, son principal défenseur.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]