Droit à l'oubli chez Google : la CNIL monte d'un ton

Le par  |  7 commentaire(s) Source : 01Net
Google-nouveau-logo-possible

Le feuilleton du droit à l'oubli imposé à Google et de la CNIL continue de plus belle. À la veille des premières consultations publiques, la Commission tape du poing et demande à Google de changer de discours.

Google tiendra une première session de consultation publique le 25 septembre prochain en France, avec pour objectif de tenter d'orienter l'opinion des utilisateurs et des instances régulatrices sur la nécessité de revenir sur la décision de la Cour de Justice Europenne affairant au droit à l'oubli.

formulaire droit à l'oubli google Depuis le 13 mai dernier, la CJUE impose aux acteurs du Web de permettre aux utilisateurs d'Internet de demander le retrait " d'informations jugées inadéquates, pas ou plus pertinentes ou excessives au regard des finalités du traitement" des moteurs de recherche.

Google, principal concerné avec 95% d'occupation de part de marché en Europe, a rapidement critiqué la décision qui l'oblige à dédier une équipe entière au traitement des requêtes et à monter un jury afin de décider de l'issu des cas les plus complexes. Dans son sillage, Google a trouvé quelques alliés comme Wikimédia et certains groupes de Presse, qui voient dans le droit à l'oubli une possibilité offerte de modifier l'information et de procéder à une censure pure et simple sur Internet.

Google cherche donc à prouver combien le droit à l'oubli va en opposition du droit à l'information, et profite à une censure aveugle et orientée sur Internet... Reste que pour la CNIL et Isabelle Falque-Pierrotin, Google fausse le débat afin de se dégager de sa responsabilité : " Google a savamment entretenu cette ambiguïté pour provoquer une polémique autour de la censure des moteurs de recherche et discréditer le droit à l'oubli."

Car effectivement, les articles en question ne disparaissent pas de la toile... Ils sont simplement supprimés des résultats de recherche de Google et chacun peut continuer d'y accéder par une recherche traditionnelle depuis les sites qui les hébergent... Reste qu'avec 95% de part de marché, le moteur de Google largement utilisé par les internautes participe tout de même à une forme de censure par omission.

Pour Rémy Mathis, président de Wikimédia France, la position change quelque peu, et à trop en faire, Google dévoile un jeu assez malsain : " Google a joué la carte du maximalisme. De cette façon, ils veulent montrer l'absurdité de cette décision de justice."

Désormais, ce sont sur les chiffres que la CNIL et Google s'opposent. Le dernier indique avoir reçu 91 000 requêtes en France, dont plus de la moitié ont été jugés recevables. Dans le même temps, la CNIL indique avoir reçu des dizaines de lettres de plaintes liées au refus de Google de procéder à un déréférencement pourtant judicieux.

Suite à la séance plénière du G29 qui s'est tenue à Bruxelles ce début de semaine, les autorités européennes de protection des données ont annoncé souhaiter surveiller de très près les plaintes reçues par les CNIL d'Europe. Pour l'occasion, un " Tableau de bord pour faciliter l'identification des plaintes et les cas les plus complexes" a été créé... De quoi mettre toujours plus de pression sur Google et surveiller les refus de déréférencement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1809556
Une remontée de bretelles en vue pour Google ?
Google se moque de la CNIL dont les pouvoirs sont limités à la France
En plus, les désidératas de la CNIL sont pratiquement impossibles à respecter !
Google agit et travaille sur le monde entier, à ce titre si Google doit se conformer aux exigences des uns et des autres ... on est pas sorti de l'auberge ...!!!
Le #1809560
100% avec Google qui ne fait que référencer des liens et n'est pas à l'origine de "ces infos à censurer" qui seront toujours dispos sur le net.

C'est comme la censure par le "staff de wikipédia France", dont maintenant je lis les articles sensibles dans d'autres langues. Donc, si on ne trouve plus une info sensible via Google alors on utilisera un autre moteur pour les trouver, le Russe Yandex par exemple

par contre si elle pouvait s'intéresser à l'ensemble des données de la vie privée volées par les UNSA, facebook, Google, etc...
Le #1809565
Pas facile à démêler, l'embrouille...

Enfin, la CNIL ne peut pas faire grand chose, à mon avis...
Le #1809660
Google tremble c'est sur!
Le #1809667
Google ne fait qu'indexer les données, il ne les publie pas.

C'est comme si on accusait les pagesjaunes d'aider aux harcèlement téléphonique.
Le #1809682
Autant qu'on peut faire référencer, autant qu'on peut faire le déréférencement.
Le #1809902
.

oui google tremble..
sur ce sujet et des problemes voisins (cf les declarations recentes d'un des ministres allemands..)
le bras de faire gg/europe est loin d'etre gagné par gg..
(de plus les etats en se federant.. ont, et en peu de temps, la possibilité de monter les moteurs de leur choix, [pas sur que nous y ganons bcp d'ailleurs! sauf a une vraie demarche ouverte..!!])

les chiffres evoqués pour les penalités ne sont plus les qques a peine millions d'euros recents... mais (relisez les articles du moment..) mais... de l'ordre de 10% du CA mondial de gg...
de quoi les calmer..

pour eux l'europe est un marché plus que vital (a terme surtout..)
en effet aux us ou les lois anti monopoles sont bcp plus severement appliquées, en asie, a l'est..
partout gg est souvent loin d'avoir le statut hegemonique qu'il a sur le vieux continent..
je crois me souvenir que aux us sa part est de.. 'seulement' les deux tiers...
et a l'est yandex ou les moteurs chinois en asie... tiennent gg a distance..

et si il y a a trouver un equilibre, entre info et protection...
pas tout a fait pareil d'etre nu.. ds la salle de bains, dans les toilettes, dans le jardin, entre famille et amis... à la plage naturiste si l'on apprécie (mais il y a meme au supermarché d'agde ou ailleurs reciprocité..) et de se trouver EXHIBÉ planétairement via you tube, closer, NotW ou google.

est-ce si difficile a comprendre?

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]