L'EPIC porte plainte contre Facebook et son étude psychologique menée à l'insu de ses utilisateurs

Le par  |  3 commentaire(s)
facebook

Les révélations concernant l'étude psychologique menée par des scientifiques du réseau Facebook sur près de 700 000 utilisateurs sans leur consentement n'a pas fini de soulever la polémique. Après le Mea Culpa à demi mots du réseau, l'EPIC dépose une plainte auprès de la FTC.

L'EPIC ( Electronic Privacy Information Center) vient ainsi de déposer une plainte auprès de la FTC concernant l'étude psychologique menée par Facebook sur une partie de ses utilisateurs sur la contagion émotionnelle.

Facebook Facebook avait confirmé avoir mené quelques tests sur son réseau, notamment auprès de 689 003 utilisateurs anglophones en utilisant des algorithmes pour modifier l'humeur générale des publications affichées sur les flux d'actualité. Certains n'avaient ainsi accès qu'à des informations et partages positifs, et d'autres ne voyaient que des retours négatifs. L'idée pour les chercheurs était de savoir à partir de quel stade une émotion pouvait être propagée sur le réseau, mais surtout, comment empêcher que ces états d'humeurs ne deviennent néfastes pour le réseau en faisant fuir les utilisateurs.

Si l'ICO (l'équivalent de la CNIL au Royaume-Uni ) avait déjà annoncé lancer une enquête, cette fois, l'EPIC porte plainte aux USA auprès de la Federal Trade Commission. Et Facebook peut trembler, puisque cette ONG avait déjà réussi à faire flancher Sony l'année passée, elle avait alors déposé plainte suite au scandale du hack du PlayStation Network et la marque avait été condamnée à verser une sérieuse amende.

Depuis les révélations de l'étude, Facebook s'était à demi excusé, mais l'affaire ne passe décidément pas auprès des internautes échaudés par les diverses affaires d'espionnage de la NSA. Même si ces derniers ne sont pas les derniers à partager des informations personnelles à tout va sur le réseau, les expériences psychologiques sont décidément mal venues sur Facebook.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1786372
Certes, FB l'a bien cherché, mais pendant ce temps là Google fait bien pire, sur des personnes encore moins consentantes (de mémoire aucune CGU à accepter avant d'y faire une recherche), et personne ne porte plainte, là. Ras le bol du Google il est gentil, ya que FB qu'il est méchant.
Le #1786432
Si l'utilisateur a accepter les CGU , l'EPIC aura beau porter plainte , ça ne n'aboutira pas. Après , c'est sûr que c'est la manière de faire de FB qui n'est pas top , mais qu'attendre de cette entreprise de toute façon ?
Le #1787572
faux! je sais plus quel site avait réussi a faire signer des CGU qu'ils avaient modifiées en ajoutant des conneries énormes (genre votre femme m'appartient..) les avaient renvoyées à l'éditeur en indiquant qu'une contrat doit être signé à deux pour être valable et que donc ce dernier avait renvoyé sans les lire lui non plus donc

on attend d'ailleurs toujours une législation sur le sujet indiquant que tous ces accords devraient être lisibles et vérifiées avant d'être soumises au public
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]