Ericsson Money Services : l'argent circule par les mobiles

Le par  |  0 commentaire(s)
Ericsson logo

L'équipementier Ericsson annonce tout un environnement permettant de déployer des services bancaires basiques sur téléphone portable.

Ericsson logoOpérateurs mobiles, fournisseurs de services...et équipementiers télécom n'hésitent pas à sortir de leur coeur de métier pour tenter de proposer des services annexes exploitant les possibilités des téléphones portables et des réseaux mobiles.

Parmi les sujets chauds des années à venir, il y a la banque mobile, ou plus précisément la possibilité de proposer des services bancaires basiques ( transfert d'argent, paiement de factures ) sur les téléphones portables, notamment dans les marchés émergents pour le milliard de personnes ne disposant pas de compte bancaire et des commodités associées.

Plusieurs études ont montré combien l'apport de tels services pouvait faire progresser les économies locales et contribuer, avec la présence des réseaux mobiles, à faire émerger un tissu économique efficace.

L'équipementier télécom Ericsson entre dans cette logique en annonçant Ericsson Money Services, un environnement complet pour déployer une offre de services mobiles financiers qui sont perçus comme l'une des applications les plus utilisées dans de nombreux pays d'ici deux à trois ans.


Un marché lucratif d'ici deux ans

La plate-forme est une solution clé en main permettant de monter un système de services bancaires mobiles rassemblant opérateurs mobiles, institutions financières et fournisseurs d'accès, et adaptable en fonction des marchés visés ( établis ou émergents ).

" Un nouveau marché s'ouvre pour des consommateurs dont le premier contact avec les institutions bancaires se fera depuis un mobile et qui n'ont jamais possédé de carte bancaire. Ces personnes qui n'ont jamais mis les pieds dans une agence bancaire ont maintenant la possibilité d'évoluer dans une banque " virtuelle " depuis leur mobile. Ils profiteront également de prix bas pour toutes les opérations de base comme le transfert de fonds ", indique Semir Mahjoub, responsable de Ericsson Money Services.

C'est que les services bancaires mobiles pourraient générer des revenus de l'ordre de 20 milliards d'euros à l'horizon 2015 et qu' Ericsson compte bien prendre sa part dans ce créneau. L'équipementier, leader dans les télécom, compte sur son poids pour faire la différence alors que plusieurs autres gros acteurs commencent aussi à proposer leurs propres solutions ( Nokia Money, Orange Money et d'autres initiatives encore plus globales ).

Ericsson pourrait proposer directement son système aux opérateurs mobiles et tenter de monter un réseau international qui permettrait notamment des échanges de fonds transfrontaliers. Un accord a également été prévu avec une institution bancaire pour proposer le service dans toute l'Europe.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]