Espace : Juillet, le mois idéal pour contempler le ciel

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Space.com
aquarides

À condition que les conditions météorologiques soient favorables, ce mois de juillet devrait être particulièrement apprécié des astronomes amateurs, en ensemble de facteurs se regroupant exceptionnellement en cette période.

Des planètes distantes visibles de jour comme de nuit.

Saturne et Vénus seront particulièrement visibles en ce début de mois. Vénus devrait ainsi être visible à l’horizon ouest lors des couchers de soleil, tandis que Saturne apparaitra à mesure que le ciel s’assombrit.

Saturne et ses lunesÉquipés d’un télescope de petite taille, les amateurs devraient être en mesure de contempler les anneaux de saturne assez facilement.

La Lune et Saturne devraient se situer dans une partie très proche du ciel les 15 et 16 juillet prochain, et l'on devrait même être capable de visualiser Lapetus, la troisième lune la plus grosse de Saturne ce mois.

Pendant ces conditions favorables, la sonde Cassini à proximité de Saturne devrait également prendre quelques clichés de la Terre le 19 juillet.

Mais Vénus et Saturne ne sont pas les seules planètes à se rendre visible ce mois, puisque Mars et Jupiter seront au rendez-vous à la fin du mois en direction de l’Est.

De son côté, Pluton sera positionnée à l’opposée du soleil, mais seul un télescope pourra permettre de l’apercevoir.

Des étoiles en pagaille.

Au-delà de notre système, certains astres seront particulièrement visibles dans la région du Sagittaire.

L’amas d’étoiles M22 situé à 10 000 années-lumière de notre Terre sera ainsi visible à l’œil nu.

Les nébuleuses Omega, de la lagune et Trifid seront également accessibles pendant une grande partie du mois de juillet, à condition d’être équipé d’un télescope.

Une pluie de météores pour bouquet final.

Pour clôturer le mois, notre Voie lactée nous réserve un spectacle digne du bouquet final du 14 juillet.

À partir du 12 juillet débutera ainsi la pluie de météores des Delta Aquarides ( Nord et Sud) dont le pic d’activité devrait se situer les 28 et 29 juillet.

La Lune devrait occulter une partie de ces étoiles filantes, mais l’activité est déjà attendue comme très intense. On attend ainsi jusqu’à 20 météores par heure.

Ces météores coïncident avec l’arrivée de la Terre dans le passage des débris laissés par la course d’une comète.

Entre tous ces phénomènes exceptionnels, il n’y aura que l’embarras du choix. Si la météo s’y prête et que vous êtes à la recherche d’un spectacle nocturne, il n’y aura qu’à lever les yeux au ciel ce mois de juillet.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1391782
Pourtant , depuis plusieurs années on nous passe à la télévision l'émission "la nuit des étoiles" en Août ;
Et d'aucun de tous les intervenants, nous disent que le mois d'Août est le plus propice pour l'observation céleste.
Le #1391872
De toute façon, vu la météo, l'observation celeste...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]