Etude : l'utilisation d'une imprimante 3D à la maison peut être dangereux pour la santé

Le par  |  9 commentaire(s) Source : The Verge
imprimante 3D

C’est la première étude du genre et elle n’est pas forcément de bon augure pour la démocratisation des imprimantes 3D : le processus d’impression 3D ne serait pas sans risques pour la santé des particuliers.

Un groupe de chercheurs de l’Institut technologique de l’Illinois dirigé par Brent Stephens s’est récemment penché sur l’impression 3D chez les particuliers et les risques sanitaires éventuels.

imprimante 3D (3) Là où les industriels s’enrobent de précautions et installent leurs imprimantes dans des locaux ventilés équipés de filtres pour purifier l’air, les modèles d’imprimantes disponibles auprès du grand public sont souvent réduits à leur plus simple expression et présentent des risques potentiels.

L’étude a été menée sur 5 modèles populaires d’imprimantes 3D et s’est focalisée sur l’émission de particules aérosol, des particules en suspensions dans l’air imprimante 3D issues du processus d’impression.

Les imprimantes étudiées proposent toutes de l’impression plastique, à base d’ABS ou de PLA, deux matériaux reconnus comme étant de hauts émetteurs de particules ultrafines, avec un dégagement similaire ( sans être aussi toxique) que la combustion d’une cigarette ou d’une imprimante laser.

De par leurs tailles, les particules ultrafines peuvent être inhalées et stockées dans les poumons des utilisateurs et même directement absorbées et conduites dans le flux sanguin. De hautes concentrations de ces particules peuvent déclencher des cancers des poumons, des attaques ou le développement de formes aggravées d’asthme.

L’étude ne s’est pas encore portée sur la composition chimique des particules dégagées lors du processus d’impression 3D, mais l’ABS a déjà démontré ses effets toxiques par le passé tandis que le PLA est un polymère biocompatible déjà utilisé dans les produits médicamenteux.

Pour l’instant, les chercheurs recommandent aux particuliers d’utiliser leur imprimante 3D uniquement dans un local bien ventilé. Ils appellent actuellement à ce qu’une enquête plus large soit menée sur l’impact sanitaire de ces nouvelles machines avant qu’elles ne se démocratisent largement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1419212
Ben oui si on imprime un virus mortel en 3D on peut en mourrir...
Le #1419422
mart666 a écrit :

Ben oui si on imprime un virus mortel en 3D on peut en mourrir...


On n'en est pas encore là... Par contre plus sérieusement oui les nanoparticules en tout genre sont TOUTES potentiellement des tueuses en puissance, façon amiante bis. Des tous petits grains qui vont se balader jusqu'au fin fond de nos alvéoles pulmonaires, rien que par leur action physique c'est pas terrible...

Bon après pour les imprimantes 3D, le problème est pas franchement insurmontable, suffit de les mettre sous cloche et dans une pièce où on ne reste pas...
Le #1419432
Mouhai...

Est-ce pire d'inhaler les particules des plastiques durant une impression 3D ou toute une journée à coté d'une presse à injecter ?

Le #1419902
lebonga a écrit :

Mouhai...

Est-ce pire d'inhaler les particules des plastiques durant une impression 3D ou toute une journée à coté d'une presse à injecter ?


Pourquoi crois-tu qu'il existe des médecins du travail ?
Le #1419962
liberal a écrit :

mart666 a écrit :

Ben oui si on imprime un virus mortel en 3D on peut en mourrir...


On n'en est pas encore là... Par contre plus sérieusement oui les nanoparticules en tout genre sont TOUTES potentiellement des tueuses en puissance, façon amiante bis. Des tous petits grains qui vont se balader jusqu'au fin fond de nos alvéoles pulmonaires, rien que par leur action physique c'est pas terrible...

Bon après pour les imprimantes 3D, le problème est pas franchement insurmontable, suffit de les mettre sous cloche et dans une pièce où on ne reste pas...


il vas falloir bien plus qu'une cloche, il faut un système d'aspiration avec expulsion de l'ai vicié vers l'extérieur, et là c'est plus le même prix !
Le #1420102
KAISER59 a écrit :

liberal a écrit :

mart666 a écrit :

Ben oui si on imprime un virus mortel en 3D on peut en mourrir...


On n'en est pas encore là... Par contre plus sérieusement oui les nanoparticules en tout genre sont TOUTES potentiellement des tueuses en puissance, façon amiante bis. Des tous petits grains qui vont se balader jusqu'au fin fond de nos alvéoles pulmonaires, rien que par leur action physique c'est pas terrible...

Bon après pour les imprimantes 3D, le problème est pas franchement insurmontable, suffit de les mettre sous cloche et dans une pièce où on ne reste pas...


il vas falloir bien plus qu'une cloche, il faut un système d'aspiration avec expulsion de l'ai vicié vers l'extérieur, et là c'est plus le même prix !


Oui non mais l'expulsion de l'air vers l'extérieur ça va pour une usine située en rase campagne ou en zone industrielle, mais en zone d'habtitation si tout le monde fait ça ce sont les rues qui vont plus être respirables...
Le #1420762
liberal a écrit :

KAISER59 a écrit :

liberal a écrit :

mart666 a écrit :

Ben oui si on imprime un virus mortel en 3D on peut en mourrir...


On n'en est pas encore là... Par contre plus sérieusement oui les nanoparticules en tout genre sont TOUTES potentiellement des tueuses en puissance, façon amiante bis. Des tous petits grains qui vont se balader jusqu'au fin fond de nos alvéoles pulmonaires, rien que par leur action physique c'est pas terrible...

Bon après pour les imprimantes 3D, le problème est pas franchement insurmontable, suffit de les mettre sous cloche et dans une pièce où on ne reste pas...


il vas falloir bien plus qu'une cloche, il faut un système d'aspiration avec expulsion de l'ai vicié vers l'extérieur, et là c'est plus le même prix !


Oui non mais l'expulsion de l'air vers l'extérieur ça va pour une usine située en rase campagne ou en zone industrielle, mais en zone d'habtitation si tout le monde fait ça ce sont les rues qui vont plus être respirables...


pas faux effectivement, donc rajout de filtres nanométriques....encore plus chère
Le #1421102
Je crois que l'impression 3d est surtout dangereuse pour la santé de l’industrie qui a pri pour habitudes de nous faire racheter un kit complet pour une babiole en plastique qui s’est cassé à l'intérieur.

Faut bien rattraper le coup.
Le #1426802
Les imprimantes laser sont plus "toxiques" (comme vous dites) et pourtant de nombreuses personnes en ont...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]