Bruxelles favorable à un quatrième opérateur mobile français

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Les Echos
drapeau Europe UE

Du côté de Bruxelles, on apprécie moyennement la main-mise des trois opérateurs historiques sur le marché français de la téléphonie mobile. L'entrée éventuelle d'un quatrième opérateur est vue d'un bon oeil.

drapeau Europe UELe rapport annuel sur la concurrence dans les Télécoms en Europe que vient de publier la Commission européenne n'est pas tendre avec la situation du marché français. Avec un coût moyen du forfait de 23 €, la France est largement au-dessus de la moyenne européenne, qui est de 13,70 €.

D'autre part, 28% des plaintes adressées à la DGCCRF ( Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes ) concernent la téléphonie et les services Internet. Bruxelles apprécie peu la situation d'oligopole maintenue par les trois opérateurs historique depuis plus de 10 ans.

Les opérateurs virtuels ( MVNO ), qui devaient apporter une bouffée de dynamisme au marché, ont vite été circonscrits et occupent à l'heure actuelle moins de 5% du marché, malgré des tentatives pour jouer sur les prix et les types de forfaits.


Un quatrième opérateur pour relancer le marché
Dans ces conditions, l'arrivée d'un quatrième opérateur en France serait une bonne chose, selon Viviane Reding, commissaire européen à la Société de l'information. Cet avis va dans le sens des conclusions de la récente enquête réalisée par l' UFC Que Choisir, qui fustige une stabilité anormale des prix sur le moyen terme, ne pouvant être que le fait d'une absence de réelle concurrence.

Autre anomalie française, le taux de pénétration des mobiles qui n'est que de 83% alors que la moyenne européenne a dépassé les 110% ( car beaucoup d'abonnés ont maintenant plusieurs lignes mobiles ). La téléphonie mobile reste donc encore trop chère en France.

Ce signe de Bruxelles pourrait inciter le gouvernement français à se prononcer en faveur d'un quatrième opérateur, alors que des dispositions législatives ont été prises fin 2007 pour prévoir un allègement des conditions d'attribution de la dernière licence 3G.

Plusieurs groupes, comme Iliad ( Free ) ou Neuf Cegetel, pourraient alors se montrer potentiellement intéressés et disposeraient du poids nécessaire pour revitaliser un marché français amorphe.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #199100
Haaaaa !!!! le libéralisme et la libre concurrence ouarf
Le #199102
Neuf étant bientot SFR, ce n'est pas avec Neuf qu'il y aura des bas prix.
Le #199114
Oué, ça joueras contre eux car d'ici l'attribution SFR aura racheté n9uf et donc attribué une seconde licence aux même opérateurs bof bof !
Anonyme
Le - Editer #199115
http://www.vinaphone.com.vn/view.do?g=tariff&p=tariff_vinacard

C'est en vietnamien, mais je vous traduis un peu:
Cout de comm:
1centime d'euro/min hors du réseau opérateur

Le matériel semble le même, les frais ne me semblent pas si différents là bas qu'ici.

Ce sont les mêmes technologies.

On se fait largement avoir, mais bon, puisque personne n'a remarqué le petit problème... on continue l'élargissement.
Le #199131
ils en avaient parlé à la télé mais bon tant que c'est pas une histoire de terrorisme l'état s'en moque pas mal... nous on continu de se faire plumer.

Bon free, la porte est ouverte maintenant, on vous attend
Le #199176
"Avec un coût moyen du forfait de 23 €, la France est largement au-dessus de la moyenne européenne, qui est de 13,70 €."
Il faut dire qu'un forfait à 13,70 euros (ou moins) en France, il n'y a en a aucun chez les 3 opérateurs...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]