Confidentialité : polémique autour des changements Facebook

Le par  |  0 commentaire(s)
Facebook_Logo

Facebook prend ses membres par la main afin qu'ils reconfigurent leurs paramètres de confidentialité via de nouveaux outils. Une nouvelle polémique est née.

Facebook_LogoLors de la publication de sa lettre ouverte et l'annonce de plus de 350 millions d'utilisateurs pour Facebook, Mark Zuckerberg avait fait part de la fin des réseaux régionaux et la mise en place de nouvelles règles de confidentialité. Depuis mercredi, lorsqu'un utilisateur se connecte, il est accueilli par un message qualifié d'important.

Ce message avertit l'utilisateur que des modifications ont été apportées à la manière dont il peut contrôler les informations qu'il publie où qui le concernent sur le réseau social. Dans la pratique, l'utilisateur peut appliquer un paramètre de confidentialité à tout ce qu'il publie, de ses posts aux mises à jour de statut, en passant par les photos, et ce au cas par cas.

Des avancées saluées par l'organisation de défense de la liberté d'expression sur Internet, l'Electronic Frontier Foundation, toujours très vigilante sur tout ce qui touche à la vie privée. L'EFF est toutefois loin d'être satisfaite et pointe par exemple du doigt l'assistant qui guide l'utilisateur dans la configuration de ses paramètres de confidentialité.

Par défaut, cet assistant qui propose une éventuelle transition par rapport à d'anciens paramètres de confidentialité, suggère de partager le contenu posté sur Facebook ( message de statut, post sur le mur ) avec tout le monde. À l'utilisateur donc de prêter attention à ce qu'il fait, l'EFF estimant qu'avec la configuration par défaut de l'assistant, Facebook pousse l'utilisateur à partager encore plus d'informations avec tout le monde.

Plus inquiétant pour l'EFF, la disparition de quelques contrôles de confidentialité. L'organisation a par exemple constaté qu'il n'est plus possible comme par le passé d'empêcher tout le monde, à l'exception de ses amis, de voir sa liste d'amis.

L'EFF estime également que la situation a empiré concernant le partage d'informations avec les développeurs d'applications tierces suite à la disparition d'un contrôle : " ne partager aucune information à mon sujet via l'API Facebook ". " Les applications peuvent dorénavant obtenir toute l'information publiquement disponible chaque fois que l'un de vos amis ajoute une application ", indique l'EFF.

La recherche temps réel de Google n'est probablement pas étrangère à ce climat de suspicion qui entoure les nouvelles règles de confidentialité de Facebook. La nouvelle fonctionnalité de Google doit en effet être étendue à Facebook et MySpace début 2010.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]