Facebook : le virage vers le mobile commence enfin à rapporter gros

Le par  |  3 commentaire(s)
Facebook phone

Si lors de son entrée en bourse en 2011, le mobile apparaissait comme le point faible dans les revenus de Facebook, le réseau social en tire désormais 30% de ses revenus publicitaires.

Au moment de son introduction en bourse, les observateurs s'inquiétaient de la faiblesse des revenus issus des mobiles du réseau social Facebook alors que ses membres avaient de plus en plus tendance à passer directement par leur smartphone pour y accéder.

Son patron Mark Zuckerberg avait alors annoncé une offensive pour adapter le fonctionnement du réseau social à cette nouvelle réalité, tout en continuant à chercher à en faciliter l'accès depuis les mobiles, sans aller encore jusqu'à produire son propre Facebook Phone.

Et la stratégie est payante : au premier trimestre 2013, Facebook a connu une croissance de 38% de son chiffre d'affaires, à 1,46 milliard de dollars, tandis que le bénéfice net a progressé de 6,8% pour atteindre 219 millions de dollars.

Facebook-logo Surtout, les revenus générés par la publicité mobile ont fait un bond de 22%, soit 374 millions de dollars, et représentent maintenant 30% de l'ensemble des revenus générés par la publicité, contre 23% au trimestre précédent.

D'anecdotique, la publicité mobile est en train de devenir un sujet sérieux chez Facebook, alors qu'il compte désormais 751 millions d'utilisateurs accédant au réseau social depuis leur mobile chaque mois. Etant donné les contraintes des petits écrans des mobiles, certains observateurs se demandent tout de même si la marge de progression de Facebook dans le mobile n'est pas limitée.

Inciter les annonceurs à passer à la publicité mobile
La publicité mobile reste un petit marché par rapport à celle des sites Web et Facebook tente de séduire les annonceurs en développant des outils et en promettant l'accès à certaines données personnelles de ses membres de manière à mieux cibler les campagnes en vue d'obtenir un meilleur retour.

Ces outils seront encore raffinés cette année, d'autant plus que Facebook vient de racheter à Microsoft la société Atlas, justement spécialisée dans les outils de suivi des campagnes marketing. Ces efforts d'adaptation ont un coût en matière de recrutements et d'infrastructure qui contrebalancent la progression des résultats financiers, mais c'est sur un autre front, et particulièrement critique, que le réseau social doit rassurer : le maintien de sa base d'utilisateurs, à l'heure où certains évoquent un certain décrochage.

Mark Zuckerberg allume donc des contre-feux en affirmant que le réseau compte maintenant 1,1 milliard d'utilisateurs, avec 665 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, en progression de 26% sur un an.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1288582
Don't perturb ...
Le #1288742
Et bien le jour ou ils pondent une version propre sur Android...
Ca sera pas du luxe !

Le #1289082
FB bouge le petit doigt, et ... une pluie de millions leur tombe dessus.....
c'est dingue ....!!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]