Fake news : pour Barack Obama, la démocratie est en danger

Le par  |  21 commentaire(s) Source : Pixels (Le Monde)
obama

N'en déplaise à Mark Zuckerberg, les fausses informations diffusées sur les réseaux pour influencer l'élection américaine inquiètent Barack Obama, qui y voit un danger pour la démocratie.

Dans l'espèce de stupeur médiatique qui a vu l'élection américaine remportée par Donald Trump alors que les sondages anticipaient la victoire de Hillary Clinton, le rôle des fausses informations (Fake News) diffusées sur les réseaux sociaux pour influencer les électeurs en les abreuvant de nouvelles erronées mais susceptibles de déclencher une réaction de rejet envers le candidat opposé est devenu un véritable sujet de préoccupation.

Facebook-HQMis au ban des accusés, Facebook a été largement pointé du doigt, obligeant son patron Mark Zuckerberg à réfuter l'hypothèse d'un dévoiement du réseau social devenu outil de propagande par le mélange des fausses informations diffusées dans les flux d'info légitimes.

L'accusation est un coup rude pour le réseau social qui essaie de se donner une légitimité en raffinant régulièrement le flux d'actualités adressé à ses utilisateurs en fonction de leurs centres d'intérêt pour faire disparaître les contenus non pertinents.

Il reste que différentes études relèvent que les fausses informations ont été plus suivies et partagées sur Facebook que les informations en provenance des médias traditionnels, confirmant que même totalement fausses, ces informations bidonnées se transmettent de façon virale et contaminent un grand nombre de personnes, posant la question de leur influence dans la capacité des utilisateurs à appréhender un contexte, ici celui de l'élection du président des Etats-Unis.

BuzFeed Fake News
Source : BuzzFeed News

Et justement, pour le président sortant Barack Obama, cela crée un véritable problème et même un danger pour la démocratie. Une conférence de presse organisée avec Angela Merkel à Berlin l'a conduit à s'exprimer sur le sujet, notamment sur le risque que représente la confusion des genres de mêler indistinctement information légitime et sujets viraux sur la même page Facebook, sans permettre à l'utilisateur de distinguer l'un de l'autre.

Adressant une nouvelle pique à son successeur, Barack Obama explique : " Trump comprend le nouvel écosystème dans lequel les faits et la vérité n'ont pas d'importance. Vous attirez l'attention, vous suscitez de l'émotion, et puis vous passez à autre chose. Vous pouvez surfer sur ces émotions".

Le véritable souci est que ce mode de fonctionnement neutralise tout débat démocratique en le polluant en permanence, toute position pouvant être sapée par de fausses informations qui n'ont besoin que d'être propagées, sans même avoir à être démontrées ou à faire la preuve de leur vraisemblance, dans une jeu de relativité totale des affirmations.

Prenant l'exemple du réchauffement climatique (contesté par Donald Trump), Barack Obama indique encore : "une explication du changement climatique par un Nobel de physique est présentée exactement de la même façon sur votre page Facebook qu'un déni du changement climatique par un inconnu payé par les frères Koch" (hommes d'affaires ayant soutenu financièrement le parti républicain).

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1934149
Grâce à qui?
Le #1934150
Parce que les informations en provenance des médias traditionnels sont toujours vraies?


Le #1934155
En France il est évident que le FN est aux comandes de La Gauche m'a tuer, qui a largement contribué à la situation actuelle du prisdent dans les sondages (avec ses réformes, qui,; si nombre d'entre elles sont favorables au pays, ont touché certains corporations peu enclines à le remercier). Ce qui est dangereux c'est que c'est anonyme et insidieux. Si on savait qui diffuse, on serait plus méfiant. Comme sur les médias traditionnels (mais on sait au moins que ça vient des médias).
Le #1934156
Illuminati a écrit :

Parce que les informations en provenance des médias traditionnels sont toujours vraies?




+1, je crois que l'illustration résume bien la mentalité de l'establishment...
Le #1934159
Illuminati a écrit :

Parce que les informations en provenance des médias traditionnels sont toujours vraies?




Clair
Le #1934166
Illuminati a écrit :

Parce que les informations en provenance des médias traditionnels sont toujours vraies?




En faite ca dépend ce que ces medias donnent comme Infos. Si ca touche des pays comme la Russie, la Turquie , des pays arabes...c'est des infos qui sont vraies. Par contre si ça touche des pays européens ou les usa...c'est faux
Le #1934171
fox10 a écrit :

Illuminati a écrit :

Parce que les informations en provenance des médias traditionnels sont toujours vraies?




En faite ca dépend ce que ces medias donnent comme Infos. Si ca touche des pays comme la Russie, la Turquie , des pays arabes...c'est des infos qui sont vraies. Par contre si ça touche des pays européens ou les usa...c'est faux


c'est bien trop simpliste .

L'info qui ne dérange pas les projets en cours et qui peu faire de l’audience sera diffusées mais certainement édulcoré, il faut aussi quelle ne touche pas au grand projet du milliardaire qui possède le média en question et que ça ne nuis pas non plus aux annonceurs qui doivent continuer a dépenser des millions en pub sur leurs chaines

tu rajoute a ça les ideo-politique de l'animateur qui présente le journal et tu commence a entrevoir ce qu'est le "journalisme des mass média"


Ne jamais sous estimer l'ennemie


Le #1934175
En même temps il y a plus un canard ou la moindre dinde a pas été photoshopée, ca fait bien longtemps que le faux est partout
Le niveau des lecteurs a tellement régressé ces 20 dernières années (sans doute les effets de la discrimination positive) que le mélange des deux ne peut-être que détonnant, c'était pas mieux avant c'est vrai... mais aujourd'hui c'est pire
Le #1934179
@MickHammer
Je comprend pas ton pouce rouge. Moi j'ai caricaturé mon point de vue et toi tu n'as que fais confirmer mon commentaire en ajoutant des détails en plus
Le #1934180
Sauf qu'à côté des fake news, l'internet permet aussi aux partis comme l'UPR de se développer, avec plus de 13000 adhérents réels mi-novembre. Et là, vous remarquerez comme moi que M. Asselineau n'a toujours pas accès aux grands média, avec un CSA dans l'illégalité de fait. On n'a jamais vu une telle omerta sur un parti politique en France depuis 39-45 !
Comparez maintenant la situation de M. Asselineau à M. Macron, qui n'a pas de parti, qui ne s'est jamais présenté à une élection, dont on ne connaît pas les moyens de financement, et qui bénéficie d'une couverture médiatique totale et éhontée, alors qu'il ne maîtrise même pas les sujets de base, et n'a pas la moitié de l'expérience de M. Asselineau, et vous comprendrez à quel point on prend aujourd'hui les français pour des cons ! Idem côté primaires : éteignez vos média : leur seul but est de monopoliser les ondes pour ne pas laisser M. Asselineau s'exprimer !
Aucun autre parti que l'UPR ne propose la sortie de la France de l'Europe, de l'euro et de l'Otan, en démontrant, avec nombre de vidéos pédagogiques bourrées de preuves accablantes, que l'Europe n'est qu'une construction des USA depuis ses origines, et que l'Otan nous mène dans des guerres illégales.
Et cette campagne anti-facebook et anti-google arrive comme par hasard après le Brexit, l'élection de Trump et avec une UPR qui monte en flèche. C'est quand même étrange, vous ne trouvez pas ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]