FREE Mobile : deux ans après son lancement, aucun impact néfaste sur l'emploi d'après l'INSEE

Le par  |  13 commentaire(s) Source : Challenges
free-mobile

Véritable argument de la critique d'Arnaud Montebourg envers Free mobile ces derniers temps, l'impact négatif sur l'emploi lié à l'émergence des opératerus Low Cost dans la téléphonie mobile vient à nouveau d'être réfuté par l'INSEE.

C'est un couplet ressorti par les détracteurs de Free Mobile, mais aussi et plus généralement par les concurrents face au développement des offres dites " low cost " : l'arrivée du quatrième opérateur avec ses prix cassés aurait eu un effet néfaste sur l'emploi en France.

Arcep emploi Plus récemment remis en avant par le ministre Arnaud Montebourg bien que complètement démenti par l'ARCEP, Free et même Orange, c'est l'INSEE qui démontre une nouvelle fois que le secteur n'est pas réellement à plaindre.

Le site de Challenges présente ainsi les résultats d'une étude menée par l'INSEE sur l'emploi dans les télécoms depuis 1998. On remarquera immédiatement sur la courbe de l'emploi non seulement que ce dernier est en progression depuis 2009 après une chute initiée en 2003 et le passage au nouveau cadre règlementaire, mais que l'arrivée de Free en 2012 est loin d'entrainer une baisse des emplois dans le secteur.

EINSEE impact Free Mobile emploin recadrant l'analyse sur la période correspondant à l'arrivée de Free Mobile sur le marché, l'INSEE rapporte certes une perte de 3000 emplois accélérée entre le quatrième trimestre 2012 et le second trimestre 2013. Mais le troisième trimestre 2013 aura renoué avec les chiffres post Free Mobile et équilibré l'emploi sur le secteur.

De quoi contredire une nouvelle fois le ministre du redressement productif qui semblait pourtant disposer de ses propres chiffres, allant à l'encontre de ceux de l'ARCEP, mais aussi des opérateurs eux-mêmes. Certes, l'arrivée de l'opérateur a entrainé des licenciements, mais Arnaud Montebourg ne souhaite visiblement pas prendre en considération les emplois créés en contrepartie chez les autres opérateurs, dans un nombre suffisant pour stabiliser le secteur.

Les économistes avaient d'ailleurs bien anticipé ce phénomène, et prédit que l'arrivée du quatrième opérateur entrainerait des licenciements, suivis d'une vague d'embauche.

Jean Ludovic Silicani, président de l'ARCEP a commenté l'étude de l'INSEE : " Le périmètre mesuré n'est pas le même, tout dépend des emplois qu'on inclut ou non dans ce périmètre, comme celui des équipementiers ou celui des centres d'appels. En outre, l'INSEE effectue des mesures trimestrielles, dont les fluctuations sont plus nombreuses que celles qui sont constatées lors de nos mesures, qui sont annuelles. En tout cas, la tendance globale exprimée par l'INSEE reste la même que la nôtre : la situation de l'emploi dans les télécoms reste stable sur deux ans."

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1647232
Si Montebourg fait de la désinformation, ne peut-il pas être poursuivi ? Ce serait la moindre des choses.
Le #1647242
Xavier Niel à Mr Montebourg: Dans Ta Gu****.
Le #1647282
monte-bourde à les doigts sur la couture de son froc, et est à l'écoute des gens qui le soutienne(soudoie) il n'aura jamais une autre façon de parler de free.
Ses copains et lui n'y comprendrons jamais rien (ou plutôt ne veulent pas comprendre)

je reprendrais bien mon exemple pour faire boire le chameau mais que faire avec les briques si on trouve pas les c........


oui bon là y'a que ceux qui suivent qui pourront la comprendre



Je vais être plus cru que maddax.....

dans ton c. arnaud

Le #1647372
Quelqu'un a vu Montebourg ? Il est sans doute entrain de sauver le monde avec sa grande cape volante, et un énorme "S" sur le devant du maillot.

Dommage qu'il craigne la kryptonite ; sinon, il serait parfait ...
Le #1647392
frèzetagada a écrit :

Quelqu'un a vu Montebourg ? Il est sans doute entrain de sauver le monde avec sa grande cape volante, et un énorme "S" sur le devant du maillot.

Dommage qu'il craigne la kryptonite ; sinon, il serait parfait ...


C'est plutôt la freetonite qu'il craint :-)
Le #1647512
c des conneries ca. depuis qu'il y a free le climat se réchauffe et voyez toutes les inondations de cet hivers . Y'a pas de hasard, c a cause de free !
Le #1647532
Je trouve un peu rapide l'attribution de la vague d'embauche à l'arrivée de Free Mobile seule.

Je pense que la vague d'embauche qui a suivi a deux causes distinctes, effectivement en partie l'arrivée de Free Mobile, mais aussi le déploiement de la 4G qui intervient au même moment.

Donc l'arrivée seule de Free Mobile ne suffit pas à expliquer ces chiffres à mon avis, c'est cela plus le déploiement de la 4G qui explique que le bilan soit au final stable malgré une baisse au départ.

S'il n'y avait pas le déploiement de la 4G, ce bilan serait plutôt positif. Cependant, étant donné le déploiement de la 4G, on aurait pu s'attendre à un bilan largement positif. Or il est seulement stable, ce qui s'explique visiblement par une baisse assez significative au départ, lié à l'arrivée de Free Mobile, que le surcroît d'activité généré par non seulement le déploiement du réseau de Free Mobile, mais aussi celui de la 4G, ne suffit pas pour obtenir un bilan largement positif et ne permet qu'un bilan neutre.

De quoi mettre de l'eau dans le moulin d'Arnaud Montebourg au contraire.
Le #1647542
Nos gouvernants seraient ils des menteurs ou des incapables? Ou les deux à la fois?
Le #1647722
Pareil... on fait dire ce qu'on veut aux chiffres. Je ne sais pas si Free a eu un impact sur la croissance IT/secteur mobile, j'aurais tendance à dire oui, mais ce dont je suis sûr, c'est à propos de mon porte monnaie...
Le #1647762
iFrodo a écrit :

Je trouve un peu rapide l'attribution de la vague d'embauche à l'arrivée de Free Mobile seule.

Je pense que la vague d'embauche qui a suivi a deux causes distinctes, effectivement en partie l'arrivée de Free Mobile, mais aussi le déploiement de la 4G qui intervient au même moment.

Donc l'arrivée seule de Free Mobile ne suffit pas à expliquer ces chiffres à mon avis, c'est cela plus le déploiement de la 4G qui explique que le bilan soit au final stable malgré une baisse au départ.

S'il n'y avait pas le déploiement de la 4G, ce bilan serait plutôt positif. Cependant, étant donné le déploiement de la 4G, on aurait pu s'attendre à un bilan largement positif. Or il est seulement stable, ce qui s'explique visiblement par une baisse assez significative au départ, lié à l'arrivée de Free Mobile, que le surcroît d'activité généré par non seulement le déploiement du réseau de Free Mobile, mais aussi celui de la 4G, ne suffit pas pour obtenir un bilan largement positif et ne permet qu'un bilan neutre.

De quoi mettre de l'eau dans le moulin d'Arnaud Montebourg au contraire.


On pourrait aussi objecter que les 3 opérateurs historiques se sont lancés à fond dans la 4G, PARCE QUE il y a eu Free Mobile, qui est venu leur marcher sur les platebandes, donc...... in fine, on en revient au fond de l'article, c'est-à-dire que c'est pas si catastrophique qu' Arnaud La Saumure veut bien nous le dire...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]