Fukushima : Street View dans les zones contaminées

Le par  |  3 commentaire(s) Source : AFP
Fukushima-Namie-Street-View

Google a mis à jour ses clichés Street View des zones sinistrées après l'incident nucléaire à la centrale de Fukushima en mars 2011.

En mars dernier, deux ans après la catastrophe de Fukushima au Japon, Google a mis en ligne une imagerie Street View visible sur Google Maps et le site Memories for the Future ( Souvenirs pour l'avenir ).

Un véhicule Street View avait été autorisé par le maire de la ville sinistrée de Namie - une petite ville de la préfecture de Fukushima - à pénétrer dans cette zone interdite afin de rapporter des photographies panoramiques.

Un manière de montrer au monde entier comment l'incident nucléaire a affecté les localités environnantes. De nouvelles vues à 360° d'une douzaine d'autres villes abandonnées viennent d'être publiées.

Ces villes comme Okuma et Futaba sont situées dans la zone d'exclusion de Fukushima et ont été évacuées en raison des niveaux de radioactivité qui y ont été relevés. Ils sont trop élevés pour permettre à la population de revenir.

Les nouvelles vues Street View ont été prises entre avril et août de cette année. Un comparatif avant / après est parfois possible. Rappelons que l'accident nucléaire a été provoqué des suites d'un tremblement de terre et d'un tsunami.


Agrandir le plan

Une visite virtuelle qui n'est pas des plus enthousiasmantes comme on peut en avoir l'habitude avec Street View.

Une vidéo de Google Japon atteste par ailleurs des efforts déployés pour le nettoyage de certaines zones :

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1468552
Encore une fois, un titre de journaleux

Il aurait fallu écrire : "Fukushima ; Streetview dans les zones inondées"

Pour rappel, il y a eu 0 mort par contamination, mais 15.800 morts par noyades et destructions causées par le tsunami.
Le #1468992
billgatesanonym a écrit :

Encore une fois, un titre de journaleux

Il aurait fallu écrire : "Fukushima ; Streetview dans les zones inondées"

Pour rappel, il y a eu 0 mort par contamination, mais 15.800 morts par noyades et destructions causées par le tsunami.


A mon avis, il y a des tas de "morts" par contamination, mais ils le savent pas encore... (cf. Tchernobyl....)
Le #1469872
lebonga a écrit :

billgatesanonym a écrit :

Encore une fois, un titre de journaleux

Il aurait fallu écrire : "Fukushima ; Streetview dans les zones inondées"

Pour rappel, il y a eu 0 mort par contamination, mais 15.800 morts par noyades et destructions causées par le tsunami.


A mon avis, il y a des tas de "morts" par contamination, mais ils le savent pas encore... (cf. Tchernobyl....)


A Tchernobyl des gens se sont sacrifiés , pompiers pilotes d'hélicoptères .. ils sont morts dans les semaines qui ont suivi la catastrophe ensuite il y a eu les liquidateurs, autres sacrifiés ...

Comparaison n'est pas raison, on ne peut comparer L'URSS de 1986 et le Japon de 2012, le suivi des populations, des employés ne peut être comparé.

Pourquoi ne font-ils pas la même chose avec Tchernobyl même s'il n'y a pas de 'avant"
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]