Test : Samsung Galaxy Note 4

Le par  |  3 commentaire(s)

Avec le Galaxy Note 4, Samsung s’est à nouveau tourné vers Qualcomm (pour la déclinaison européenne). La phablette du constructeur sud-coréen est ainsi animée par un Snapdragon 805 (APQ8084). Pour l’heure, seuls les Nexus 6, Motorola Droid Turbo, les déclinaisons LTE-A des LG G3 et du Galaxy S5 et donc la déclinaison européenne du Galaxy Note 4, embarquent le SoC Snapdragon 805.

Samsung_Galaxy_Note_4_CPU-Z_a Samsung_Galaxy_Note_4_CPU-Z_b 

Le processeur du S 805 bénéficie des tout nouveaux coeurs Krait 450 cadencés ici jusqu’à 2.65 GHz et du processeur graphique Adreno 420 (le premier à être utilisé sur un Snapdragon et le plus puissant des Adreno). Ce dernier avait été annoncé par Qualcomm 40% plus puissant que son prédécesseur, l’Adreno 330 des S 800 et S 801.

A noter qu’on reste sur un processeur à architecture 32 bits, le SoC 64 bits haut de gamme de Qualcomm étant prévu pour le premier semestre 2015 (Snapdragon 810).

Il est épaulé par 3 Go de mémoire vive de type LPDDR3 (1866 MHz). Il faudra patienter jusqu’aux Galaxy S6 et Galaxy Note 5 pour la LPDDR4 supportée par le Snapdragon 810.

Le tableau est flatteur avec une configuration qui est probablement la plus puissante du moment. Des configurations à base du Tegra K1 de Nvidia (Nexus 9 par exemple) ou même de l’Exynos 5433 (version SM-N910C du Galaxy Note 4) sont aussi très puissantes sur le papier.

Le soufflet est toutefois retombé lorsqu’on a constaté que des ralentissements se faisaient sentir à certains moments. L’affichage de certaines pages peut prendre parfois plus d’une seconde. A titre d’exemple, l’affichage des applications en cours via le bouton tactile gauche n’est pas instantané, tout comme le retour à la page d’accueil avec le bouton Home ou l’ouverture de l’application « Galerie ». On retrouve cette « lenteur » et ces lags pour ouvrir certaines applications. En de nombreuses autres occasions, le terminal répond au doigt et à l’oeil et passer d’un écran à l’autre se fait en toute fluidité. Mais, le problème existe bien à certains moments et s’il n’est pas rédhibitoire, il est légitime de s’interroger sur l’origine du problème pour un terminal premium dont le premier prix commence à 750 euros (modèle avec 32 Go). On pense bien entendu à l’interface TouchWiz du constructeur omme coupable idéal.

Mais, comment ne pas penser à l’affichage Quad HD forcément très gourmand en ressources hardware. On avait déjà pu constater avec le LG G3 (lire notre test du LG G3) que les performances étaient un cran en-dessous de celles de modèles comparables (c’est-à-dire équipés du Snapdragon 801) mais affichant de la Full HD.

Aucun problème en revanche pour naviguer sur internet via un navigateur tel que Chrome avec de nombreux onglets ouverts.

Samsung_Galaxy_Note_4_Multitâche_a Navigation sur internet très fluide (ici, avec Chrome)

Pour résumer, on peut dire que le Galaxy Note 4 est un terminal très réactif mais qui montre parfois quelques ralentissements en certaines occasions.

En premier lieu, nous avons testé plusieurs jeux pour voir comment l’Adreno 420 s’en sortait. Il ne s’agit pas de jeux QHD mais bien Full HD qui sont upscalés en QHD. Le processeur graphique est donc très sollicité avec des jeux tels que N.O.V.A. 3, Dead Trigger 2, Asphalt 8 Airborne, Real Racing 3, GT Racing 2... Le Note 4 s'en sort à merveille avec une fluidité exemplaire dans tous les jeux testés, même si on constate qu'il chauffe.

Mais, afin de quantifier les performances du Note 4, rien de tel qu’un passage dans les moulinettes des applications de benchmark.

3dmark nous a permis de mesurer les performances du GPU :

Samsung_Galaxy_Note_4_3DMark_a3DMark (Ice Storm Unlimited) 

Samsung_Galaxy_Note_4_Antutu_a 

AnTuTu

Samsung_Galaxy_Note_4_Quadrant  

Quadrant

Au final, le Galaxy Note 4 obtient d'excellents résultats aux différents benchmarks. L'Adreno 420 semble à la hauteur de son affichage QHD (ce qui n'était pas forcément le cas pour les terminaux QHD équipés de Snapdragon 801 (Adreno 330)).

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1820193
Bonjour,

Pour info le "lag" lors de l'appui au bouton home est classique chez samsung à cause de l'appel à S-voice.

Pour ne plus l'avoir il faut lancer S-Voice, aller dans les options>paramètres>puis désélectionner "Ouvrir via touche accueil".

et hop! comme par magie, à présent la touche accueil réagit instantanément ;-)

en espérant que cela soit utile à d'autres .
Le #1820195
Dommage, il manque la comparaison avec l'iPhone 6 Plus, qui aurait pourtant eu tout son sens dans ce test...
Le #1820205
clair, et une comparaison Iphone 6+ avec un panasonic GD50
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]