Test : Samsung Galaxy Note 4

Le par  |  3 commentaire(s)

Quand il s’agit de fonctionnalités, Samsung est quasiment imbattable. Le Galaxy Note 4 ne déroge pas à la règle qui veut que le constructeur sud-coréen intègre un maximum de fonctionnalités dans ses vaisseaux amiraux. A cet égard, le Galaxy Note 4 porte très haut les couleurs de la connectivité.

En premier lieu, le terminal supporte la 4G LTE de catégorie 6 (300/50 Mb/s pour les débits descendant et montant) sur les bandes 700/800/850/900/1700/1800/1900/2100/2600 pour cette version européenne référencée SM-N910F. La 3G n’est pas en reste avec le support du HSPA+ (42 Mb/s) sur les bandes 850/900/1900 et 2100 Mhz. Le terminal est aussi compatible avec le GSM (bandes 850/900/1800/1900 MHz).

Dans la pratique, le terminal est très sensible et l’accroche réseau au-dessus de la moyenne. La qualité des appels est à l’avenant.

Mais, le Note 4, c’est aussi le support du Wi-Fi ac en plus des Wi-Fi 802.11a/b/g/n. On nous parle de 2 x 2 MIMO. Cela signifie que le Note 4 exploite 2 antennes pour émettre des données en Wi-Fi et qu’il peut en réceptionner simultanément en provenance de 2 antennes (MIMO pour Multiple-Input Multiple-Output). La vitesse s’en trouve améliorée ainsi que la portée.

Samsung met également en avant le download booster pour accélérer les téléchargements. Pour en bénéficier, il faut l’activer dans les paramètres. Dès lors, le Note 4 combine Wi-Fi et 4G LTE pour télécharger un même fichier. Cela peut s’avérer pratique si vous disposez d’un forfait avec beaucoup de Go de données.

Le NFC ainsi que le Bluetooth 4.1 sont également de la partie. A noter que le ANT+ est aussi supporté, ce qui ravira tous ceux qui possèdent par exemple une ceinture cardiofréquencemètre supportant ce standard.

Nous avons testé NFC et BT 4.1 avec un casque Creative Aurvana Platinum et une enceinte Hercules Neo WAE, deux produits qui supportent ces deux normes. Aucun problème à noter, tout fonctionnant à merveille.

Mais, le Snapdragon supporte également les affichages 4K et Full HD. Nous avons donc essayé de lire une vidéo 1080p avec le Note 4. Première étape : télécharger le fichier de quasiment 10 Go dans la mémoire de masse du Note 4. C’est impossible puisque le Fat32 ne gère que des fichiers de 4 Go tout au plus. La solution consiste à utiliser une carte microSD ou bien une clé USB (en OTG) formatée en exFAT. C’est ce que nous avons fait. On peut aussi utiliser des applications de type « NTFS Mounter » pour monter des microSD formatées en NTFS.

Mais le Note 4 supporte aussi l’affichage déporté grâce au Miracast ou plutôt au AllShare Cast, la déclinaison du Miracast made in Samsung. Il suffit de se rendre dans les paramètres et de d’activer « Screen Mirroring » dans la section « NFC et Partage ». Ce type d'affichage est parfaitement adapté pour partager des photos sur un téléviseur mais c'est beaucoup plus discutable pour regarder des vidéos ou jouer sur son HDTV. On préfèrera alors connecter le Note 4 en filaire à l'entrée HDMI d'un téléviseur grâce à un adapteur MHL (il supporte le MHL 3.0). 

Samsung_Galaxy_Note_4_Lecture_Video_1080p_Miracast_a Samsung_Galaxy_Note_4_Miracast_a 

Samsung_Galaxy_Note_4_MHL_a 

Le Galaxy Note 4 est également compatible DLNA, HotSpot Wi-Fi (pour partager à plusieurs appareils sa connectivité cellulaire), GPS et GLONASS (et même Beidou).

Le terminal est aussi bardé de capteurs : capteur de gestes comme nous le verrons, accéléromètre, magnétomètre, gyroscope, capteur RVB, vapeur de proximité, baromètre, capteur à effet Hall, capteur d’UV, de fréquence cardiaque et lecteur d’empreintes digitales.

La mesure de la fréquence cardiaque se fait toujours en plaçant son doigt au dos de l’appareil sur le capteur situé à droite du flash. Elle se fait via l’application S Health. On notera que S Health n’intègre pas encore la saturation d'oxygène dans le sang (SpO2).

Le capteur à effet Hall permet des interactions avec certains accessoires. Il permet notamment d’allumer ou d’éteindre le terminal suivant qu’on ouvre ou ferme le S Cover.

Le capteur d’UV se fait aussi via l’application S Health et vous renseigne sur les risques d’exposition au soleil.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1820193
Bonjour,

Pour info le "lag" lors de l'appui au bouton home est classique chez samsung à cause de l'appel à S-voice.

Pour ne plus l'avoir il faut lancer S-Voice, aller dans les options>paramètres>puis désélectionner "Ouvrir via touche accueil".

et hop! comme par magie, à présent la touche accueil réagit instantanément ;-)

en espérant que cela soit utile à d'autres .
Le #1820195
Dommage, il manque la comparaison avec l'iPhone 6 Plus, qui aurait pourtant eu tout son sens dans ce test...
Le #1820205
clair, et une comparaison Iphone 6+ avec un panasonic GD50
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]