Galileo : encore deux satellites placés avec succès en orbite pour concurrencer le GPS

Le par  |  0 commentaire(s)
Galileo satellite

Mise en orbite réussie pour les satellites 9 et 10 (sur 30) du système de positionnement par satellite européen Galileo, avec une fusée Soyouz et un conteneur Fregat qui ont fonctionné comme prévu.

GalileoLe système européen de positionnement par satellite Galileo complète petit à petit sa constellation qui doit atteindre à terme 30 satellites et jouer le même rôle que le GPS américain avec une plus grande précision et sans risque de le voir coupé intempestivement par l'armée US.

Les satellites 9 et 10 ont été lancés par Arianespace avec un lanceur Soyouz et un dernier étage Fregat depuis le site de Kourou, en Guyane française dans la nuit et tout s'est déroulé comme prévu, les deux satellites ayant été placés sur leur orbite à 23 500 km d'altitude après près de 4 heures de voyage.

Le directeur de l'ESA se félicite bien évidemment de cette réussite en affirmant que le rythme de déploiement de la constellation Galileo s'accélére. Il faut dire que les difficultés du lancement des satellites 5 et 6 (baptisés Doresa et Milena) en octobre 2014, avec un problème technique sur le dernier étage Fregat qui les a positionnés sur une orbite trop basse, avait jeté un coup de froid sur un programme déjà très en retard par rapport à son calendrier initial.

Il avait fallu interrompre les lancements, le temps de découvrir la cause (un problème de gel d'une conduite de carburant) et d'y remédier en modifiant le design du dernier étage de la fusée tandis que des solutions ont été imaginées pour tenter de rapprocher les deux satellites de leur orbite prévue.

Le lancement des satellites Galileo 7 et 8 en mars 2015 s'était parfaitement déroulé, redonnant l'espoir d'un déploiement de la constellation sans accroc.

Complément d'information
  • SAT-5 : Le satellite du GPS Européen Galiléo est fonctionnel
    Après quelques déboires et une défaillance sur deux des 6 satellites constituant pour l'instant le système de géolocalisation européen Galileo, l'ESA indique avoir repris la main et que le système de géolocalisation européen est ...
  • Galileo : Astrium en difficulté sur les contrats satellite
    Dans la bataille de fourniture des équipements et satellites pour le système Galileo, l'allemand OHB a pris une longueur d'avance sur Astrium / EADS en mettant la pression sur les prix. Ce dernier peut-iil se retrouver exclu du projet ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]