Garmin pourrait se tourner vers la téléphonie mobile

Le par  |  0 commentaire(s)
Garmin logo

Alors que Nokia, fabricant de mobiles, prend pied sur le marché du GPS, les rumeurs se font plus insistantes sur le fait que Garmin, fabricant d'appareils GPS, pourrait proposer un terminal mobile en 2008.

Garmin logoL'acquisition de Navteq par le numéro un mondial de la téléphonie mobile au début du mois entre dans une stratégie plus large de fourniture de services et d'occupation d'un marché GPS qui est encore loin d'avoir révélé tout son potentiel, notamment du côté des téléphones portables dotés d'un récepteur GPS.

Si elle n'est qu'une demi-surprise après le rachat de l'autre grand fournisseur de cartographie Tele Atlas par TomTom, elle pourrait accélérer le déploiement de nouvelles stratégies chez la concurrence et notamment chez l'un des plus gros acteurs du moment : Garmin.

Plusieurs observateurs estiment en effet que l'entrée de Garmin sur le marché de la téléphonie mobile / GPS est en cours, avec une possibilité d'introduire un smartphone en 2008, même si le degré d'implication du fabricant sur ce secteur très concurrentiel reste à déterminer.



Idéalement, Garmin pourrait se positionner sur le marché de niche des smartphones avec fonctionnalité GPS et profiter de son nouveau système de navigation Garmin Mobile XT pour faire la différence. D'autant plus que le fabricant avait déjà proposé un téléphone équipé d'un récepteur GPS...en 1999 et a développé des gammes de PDA sous Palm OS et Windows Mobile, abandonnées depuis.

Si la société indique ne pas avoir de plans immédiats à ce sujet, elle n'en écarte pas la possibilité et dispose des ressources d'ingénierie nécessaires. L'acquisition annoncée de Navteq, son principal fournisseur en cartographie, risque rapidement de poser problème car des informations sensibles échangées entre les deux sociétés peuvent maintenant potentiellement être accessibles à la concurrence.

D'autre part, les prix de la cartographie risquent d'évoluer, ce qui pourrait inciter Garmin à explorer de nouvelles voies que le seul marché des PND, qui représente 70% de son activité. Son principal concurrent TomTom est également attendu sur le marché de la téléphonie mobile, également pour des raisons de diversification d'activité et pour capter une partie du futur marché des téléphones GPS.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]